Fiche de histoire géographie
> >

Les traites négrières et l'esclavage au XVIIIème siècle

Partager :



Égyptiens, Grecs, Romains, l'esclavage est un phénomène ancien qui n'a eu de cesse de s'étendre au fil des siècles.

Au VIIème siècle, le peuple musulman, refusant d'asservir les siens, va chercher les esclaves en Afrique noire, c'est la traite orientale.

Au XVIIIème siècle, la traite atlantique commence : les Européens importent des esclaves noirs afin de les vendre et/ou de les échanger contre des produits à forte valeur marchande.

Ce qu'il faut savoir...

Pour comprendre ce que sont les traites négrières, il faut connaître certaines définitions.

Aussi appelée "traite des Nègres" ou "traite des Noirs", la traite négrière désigne le commerce - le trafic - d'esclaves noirs en vue d'en faire une main-d'oeuvre gratuite, notamment pour les riches propriétaires de plantations.

L'esclavage est la condition d'un être humain privé de sa liberté, qui devient la propriété d'une personne, au même titre qu'une terre.

La traite atlantique se nomme ainsi car le commerce se déroulait principalement sur l'océan Atlantique.

Le commerce triangulaire fut ainsi désigné en raison du trajet maritime emprunté par les Européens. En effet, le voyage Europe-Afrique-Amérique formait un triangle.

Le terme "triangulaire" provient également du fait que l'achat et la vente se déroulaient en trois points :

1 - l'échange de produits sans grande valeur contre des esclaves ;
2 - la déportation, puis la vente des esclaves sur les terres américaines ;
3 - l'envoi et la vente des marchandises de valeur (coton, sucre...) en Europe ; marchandises produites par les esclaves.

La condition d'esclave

Devenaient esclaves les prisonniers de guerre, les personnes condamnées pour crimes ou endettées, ainsi que les descendants d'esclaves.

Les marchands d'esclaves se rendaient fréquemment dans les villages afin d'enlever des personnes pour en faire de la main-d'oeuvre gratuite.

Les négriers Les négriers - personnes qui pratiquaient la traite - embarquaient de force tous les esclaves sur leur navire - aussi appelé "négrier" - pour traverser l'Atlantique.

Ainsi commençait un voyage plus qu'éprouvant pour les captifs. Des semaines durant, les esclaves étaient entassés comme de vulgaires marchandises, nus, allongés, ne pouvant même pas se tenir debout en raison de l'étroitesse des cales, où ils devaient passer leurs jours et leurs nuits, jusqu'à destination.

Paradoxalement et ce, dans un souci de profit, les négriers recrutaient des médecins pour veiller à la santé des esclaves : morts, ils ne valaient plus rien.

Les traites négrières et l'esclavage au 18è : image 1


La vie d'esclave

Arrivés en Amérique, les esclaves n'ignoraient plus le sort qui leur était réservé : ils étaient vendus comme main-d'oeuvre à de riches propriétaires de plantations.

Les traites négrières et l'esclavage au 18è : image 2


Qu'ils soient "nègres de jardin" (dans les plantations) ou "nègres de case" (domestiques), les esclaves subissaient les humeurs et le bon vouloir de leurs maîtres et travaillaient dans d'épouvantables conditions.

Exploités, désargentés et malmenés, certains esclaves mouraient sous l'effort d'un travail harassant ou sous les coups. Pour d'autres, le marronnage était l'ultime solution ; autrement dit, les esclaves s'enfuyaient de la propriété de leurs maîtres et allaient se terrer en forêt ou dans les montagnes pour vivre cachés, mais "libres".

Le Code noir

Les traites négrières et l'esclavage au 18è : image 3


Le Code noir fut établi en 1685 et réunit un ensemble de textes sur la condition d'esclave.

Un esclave a le statut de bien, au même titre qu'une propriété. Il peut être acheté, vendu et même légué en héritage. L'article 44 du Code déclare les esclaves noirs comme faisant partie des « biens meubles transmissibles et négociables ».

Déshumanisé et selon l'article 28, l'esclave noir ne peut posséder de biens, tout comme sa descendance.

L'article 38 punit l'esclave en cas de tentative d'évasion : parties du corps coupées, puis marquage au far rouge ; en cas de récidive, c'est la peine de mort.

Les conséquences

Pour les commerçants, les négriers et les propriétaires de plantations, l'esclavage fut une source de profits non négligeables.

Quand les uns prospéraient avec le trafic de pauvres êtres humains, d'autres profitaient d'une main-d'oeuvre gratuite.

Le commerce européen permit le développement de nombreuses compagnies, mais aussi l'augmentation des activités portuaires.

Toutefois, l'esclavage suscita également des réactions de la part des opprimés et des défenseurs de la liberté.

Plusieurs révoltes d'esclaves éclatèrent dont l'une des plus célèbres se produisit en 1791, Saint-Domingue. À sa tête : Toussaint Louverture (1743 - 1803). Révolte qui conduira les esclaves vers la liberté.

Les philosophes des Lumières et les abolitionnistes (personnes qui dénoncent et condamnent l'esclavage) se font de plus en plus nombreux.

Ce ne sera qu'au XIXème siècle que le combat pour l'égalité s'achèvera avec l'abolition définitive de l'esclavage, en 1848.
Publié le
ceci n'est qu'un extrait
Pour visualiser la totalité des cours vous devez vous inscrire / connecter (GRATUIT)
Inscription Gratuite se connecter


Mentions légales - Retrouvez cette page sur l'île de l'histoire géographie
© digiSchool 2019
25 requêtes   0.0308 sec.  

Vous devez être membre accéder à ce service...

Pas encore inscrit ?

1 compte par personne, multi-compte interdit !

Ou identifiez-vous :


Rester sur la page

Inscription gratuite

Fiches en rapport

parmi 87 fiches d'histoire

Désolé, votre version d'Internet Explorer est plus que périmée ! Merci de le mettre à jour ou de télécharger Firefox ou Google Chrome pour utiliser le site. Votre ordinateur vous remerciera !