Fiche de histoire géographie
> >

La Seconde Guerre Mondiale, une guerre d'anéantissement (1939-1945)

Partager :



I. Début de la guerre et victoires de l'Axe

A. Les attaques allemandes en Europe

L'attaque contre la Pologne
Le 1er septembre 1939, l'Allemagne décide d'attaquer la Pologne. C'est grâce au Blitzkrieg (la tactique de la guerre éclair, qui consiste à utiliser les blindés et l'aviation en même temps), que l'Allemagne parvient à battre l'armée polonaise en 4 semaines. Cette offensive marque l'entrée en guerre des pays alliés (France et Royaume-Uni).

L'attaque vers l'ouest
Le 10 mai 1940, c'est contre la France qu'est déclenchée la Blitzkrieg, en passant par les Pays-Bas, le Luxembourg et la Belgique, battus en quelques jours. L'armée française est coupée en deux : une partie à l'Est combat les Allemands et les Italiens alors qu'une partie a réussi à rejoindre l'Angleterre. Après 6 semaines de combat, Pétain demande l'armistice.

La bataille d'Angleterre
Lors de l'été 1940, après l'armistice français, l'Angleterre se retrouve être le seul pays à combattre contre les Allemands. L'Allemagne a tenté de conquérir l'espace aérien anglais, mais toutes les attaques ont échoué. Face à cet échec, Hitler décide de bombarder intensivement Londres ainsi que les autres grandes villes anglaises. Suite à cette bataille, l'Angleterre devient le symbole de la résistance au nazisme, à travers son nouveau premier ministre Churchill.

B. La guerre devient mondiale

La guerre dans les Balkans et autour de la Méditerranée
En avril 1941, Mussolini et Hitler envahissent la Yougoslavie, la Grèce et la Crète. Les troupes anglaises d'Égypte tentent d'empêcher les troupes allemandes et italiennes de Libye d'envahir l'Afrique. C'est ainsi que la guerre s'étend à l'Afrique du Nord et à la Méditerranée.

L'Allemagne attaque l'URSS
Le 22 juin 1941, l'Allemagne attaque les Soviétiques par surprise avec l'aide de la Finlande, de la Roumanie et de la Hongrie. L'Armée Rouge non préparée est obligée de reculer. Les Allemands vont prendre l'Ukraine et arrivent aux frontières de Leningrad et de Moscou.

Le Japon menace les États-Unis
Les Américains soutiennent la France et l'Angleterre depuis le début de la guerre. Le président américain Roosevelt va même accorder aux Anglais un prêt. En août 1941, Roosevelt et Churchill signent la charte de l'Atlantique souhaitant la fin de la tyrannie nazie, mais les États-Unis ne veulent pas s'engager physiquement dans le conflit. C'est l'attaque de la base militaire Pearl Harbor le 7 décembre 1941 par les avions japonais, qui va les contraindre à entrer en guerre.

C. La domination mondiale de l'Allemagne et du Japon en 1942

Le monde en 1942
Au printemps 1942, la moitié du Pacifique appartient aux Japonais. La plus grande partie de l'Europe est sous la domination allemande. Cette domination est à la fois politique, car certaines régions sont annexées et dans d'autres sont mis en place des gouvernements de collaboration (comme le régime de Vichy en France), et également économique, car les villes sont pillées et les habitants soumis à de lourds impôts pour supporter l'effort de guerre.

La solution finale
La domination allemande se retrouve aussi dans l'extermination des peuples conquis. En colonisant vers l'Est, les Allemands en profitaient pour massacrer en masse les civils et laissaient mourir les prisonniers. Ce qui préoccupe le plus les Nazis à cette époque est le problème juif pour lequel ils vont opter pour un plan en deux étapes. La première est de regrouper la population juive dans des ghettos avec des conditions de vie atroces, la seconde a été décidée au début de 1942 lors de la conférence de Wannsee, il s'agit de la solution finale qui consiste en l'extermination des Juifs.
Cette extermination planifiée va consister en l'envoi des Juifs par convois ferroviaires dans des camps d'extermination (Auschwitz, Sobibor...) où les valides sont utilisés comme main d'œuvre jusqu'à l'épuisement, puis supprimés tandis que les enfants, femmes et vieillards sont gazés dès l'arrivée et brûlés dans des fours crématoires.


II. Les défaites de l'Axe et la victoire des Alliés

A. Les avantages des Alliés

Un avantage économique
Les Alliés combattent en étroite collaboration, contrairement aux Allemands, aux Italiens et aux Japonais. Ils disposent d'une plus grande force économique, grâce à l'entrée en guerre des États-Unis et de l'URSS.
En janvier 1942 est lancé un programme qui prévoit la construction rapide de chars, d'avions, de blindés... Les scientifiques qui ont fui la guerre et le régime nazi participent à la mise en place d'armes plus efficaces.

L'aide de la résistance
Dans les pays occupés et même en Allemagne, la résistance se met en place. Sabotages, attentats, distribution de tracts... Les résistants facilitent le travail des Alliés grâce aux informations qu'ils leur envoient.

B. La victoire contre l'Allemagne

La contre-attaque soviétique
Durant l'hiver 1942-1943 se tient la bataille de Stalingrad. L'armée allemande se retrouve face à une armée résistante et se trouve affaiblie. En novembre, les Soviétiques lancent une contre-attaque qui piège les Allemands. Le général allemand Paulus sera forcé de capituler le 3 février 1943 après que 500 000 soldats aient été tués, blessés ou faits prisonniers. C'est la première grande défaite d'Hitler. Suite à ça, l'Armée Rouge avance vers l'ouest, délivre la quasi-totalité de l'URSS et avance en Europe centrale pendant l'été 1944.

Le contrôle de la Méditerranée et de l'Atlantique
Le contrôle de la Méditerranée et de l'Atlantique est nécessaire pour encercler les Allemands.
Le 23 octobre 1942, les Anglais d'Égypte, aidés par les troupes françaises remportent la victoire d'El Alamein, repoussent les Allemands de Libye et les forcent à se réfugier en Tunisie.
Parallèlement, les soldats anglais et américains débarquent en Algérie et au Maroc. Les troupes allemandes dirigées par Rommel sont encerclées, elles se rendent en mai 1943.
En juillet 1943, les Alliés débarquent en Sicile mais n'atteindront Rome qu'en juin 1944, freinés par les Allemands.
Au printemps 1943, les bateaux alliés vont prendre l'avantage dans la bataille de l'Atlantique et vont permettre le débarquement.

Le débarquement
Le 6 juin 1944, les Alliés débarquent sur les plages normandes. Les troupes américaines associées aux troupes anglaises et françaises vont percer le front allemand en juillet. Un deuxième débarquement a lieu en Provence le 15 août et Paris est libéré le 25.
L'Allemagne, soumise à de nombreux bombardements à partir de 1943 est fragilisée. Elle est désormais encerclée et la guerre a lieu sur son territoire.
L'Italie est reprise par les Alliés en avril 1945, Mussolini est exécuté. Hitler se suicide le 30 avril et le 8 mai son successeur Doenitz capitule.

C. La victoire contre le Japon

La reconquête du Pacifique et la capitulation des Japonais
Alors que la résistance japonaise fait tout pour détruire la flotte américaine, Truman le président des États-Unis, lance une bombe atomique sur Hiroshima le 6 août 1945 et une autre sur Nagasaki le 9, faisant respectivement 150 000 et 40 000 morts. Suite à ces attaques, l'empereur nippon annonce la capitulation le 15 août et la signe le 2 septembre.


III. Le bilan de la guerre

A. Bilan humain et économique

Le bilan démographique
La Seconde Guerre Mondiale a fait environ 50 millions de morts. Les pays les plus touchés sont l'URSS avec 20 millions de morts, la Chine avec 8 millions, la Pologne et l'Allemagne avec 5 millions. On dénombre plus de victimes civiles que de militaires à cause des déportations, des bombardements et des famines.

Le bilan matériel
Les bombardements ont causé énormément de dégâts. La France, l'Allemagne, l'URSS, la Pologne et le Japon doivent être reconstruits en partie.
Les voies de communication ont été détruites, ce qui va rendre difficile le transport de marchandises, notamment de biens de consommation. Les économies ont souffert, il faut passer d'une production militaire à une production domestique, ce qui va causer des pénuries.
Les pays ayant emprunté pour financer la guerre vont être confrontés à une forte inflation.

Le bilan moral
Cette guerre restera la plus destructrice d'un point de vue moral. Les méthodes utilisées sur les civils et la découverte des camps d'extermination resteront gravées chez les survivants, mais aussi dans les générations futures. L'ampleur du génocide causera un choc mondial. En 1946 a lieu le procès de Nuremberg, les responsables nazis sont condamnés pour crimes contre l'humanité.
La bombe atomique a été utilisée pour la première fois contre le Japon, on connait maintenant son pouvoir de destruction et les conséquences que pourraient avoir une troisième guerre mondiale.

B. La résolution du conflit

En février 1945 à Yalta, Churchill, Roosevelt et Staline se sont rencontrés afin de discuter de l'après-guerre. Ils ont décidé la création de l'ONU (Organisation des Nations Unies). Une deuxième rencontre a lieu en juillet 1945 à Potsdam, après la capitulation allemande où a été décidée la démilitarisation et la dénazification de l'Allemagne.

L'ONU verra le jour en juin 1945, elle a pour objectif de maintenir la paix dans le monde. La charte de l'ONU, signée par 50 États, prévoit la tenue d'une Assemblée Générale annuelle des pays membres pour voter les résolutions destinées à conserver la paix dans le monde. Le conseil de sécurité qui compte 11 membres, est chargé de l'exécutif. Ses 5 membres permanents (Chine, États-Unis, France, Grande Bretagne et URSS) disposent d'un droit de veto sur les résolutions décidées par le conseil.

C. De nouveaux rapports de force

De nouveaux rapports de force vont apparaître.
L'Europe est ruinée : aux coûts des destructions des villes s'ajoutent les crédits contractés par certains pays pour financer la guerre. Idéologiquement, elle est déchirée entre l'Europe de l'ouest qui se rapproche de plus en plus du modèle américain, et l'Europe de l'est et l'Europe centrale qui sont dominées par les Soviétiques.
Deux grandes puissances vont émerger de cette guerre : les États-Unis et l'URSS. Les États-Unis sont devenus les premiers créanciers mondiaux, de plus les combats n'ont pas eu lieu sur ses terres. Ils dominent économiquement le monde.
L'URSS a délivré une partie de l'Europe et a contribué à la mise en place de régimes communistes, ce qui lui donne une position dominante en Europe.
Publié le
ceci n'est qu'un extrait
Pour visualiser la totalité des cours vous devez vous inscrire / connecter (GRATUIT)
Inscription Gratuite se connecter


Mentions légales - Retrouvez cette page sur l'île de l'histoire géographie
© digiSchool 2019
25 requêtes   0.0359 sec.  

Vous devez être membre accéder à ce service...

Pas encore inscrit ?

1 compte par personne, multi-compte interdit !

Ou identifiez-vous :


Rester sur la page

Inscription gratuite

Fiches en rapport

parmi 87 fiches d'histoire

Désolé, votre version d'Internet Explorer est plus que périmée ! Merci de le mettre à jour ou de télécharger Firefox ou Google Chrome pour utiliser le site. Votre ordinateur vous remerciera !