Fiche de histoire géographie
> >

Sujet et corrigé Bac S 2016 Histoire géographie Polynésie

Partager :



Sujet et correction Bac S 2016 Histoire géographie Polynésie : image 1

Sujet et correction Bac S 2016 Histoire géographie Polynésie : image 2

Sujet et correction Bac S 2016 Histoire géographie Polynésie : image 3

Sujet et correction Bac S 2016 Histoire géographie Polynésie : image 4






Correction de l'épreuve d'histoire géographie du Bac S 2016 - Polynésie

Partager :


exercice SUJET DE COMPOSITION
L'HISTORIEN ET LES MÉMOIRES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE


Réfléchir aux liens entre mémoire et histoire
Mémoire installe le souvenir dans l'affectif, elle est en évolution permanente, elle est plurielle.
Histoire : reconstruction savante du passé qui se veut objective. L'Histoire est volonté de comprendre, mise en récit problématisée.
Attention sujet qui ne donne pas de bornes chronologiques mais commence tout de même après 1945.
Eviter de parler de la mémoire, il y a plusieurs mémoires

INTRODUCTION

La mémoire appartient au domaine des sentiments tandis que l'histoire est consciemment problématisée, l'historien recherche la vérité, recoupe les sources. En France, les années noires de la seconde guerre mondiale donnent rapidement naissance à des mémoires plurielles et à une mémoire collective souvent dépendante des idéologies dominantes. Le regard de l'historien s'en nourrit et s'en distingue en les mettant à distance. Il s'agit de la construction d'une histoire des mémoires et de leurs enjeux. Comment les mémoires de la seconde guerre mondiale ont -elles évoluées depuis 1945 ? Quel fut le travail de l'historien ?

I. La construction des mémoires d'après-guerre : une volonté de restaurer l'unité


Régime de Vichy mis entre parenthèses à la libération : mise en place du mythe résistancialiste
Restaurer la cohésion de la nation : groupes de résistants menant l'épuration sont désarmés et le GPRF instaure l'épuration légale : 300000dossiers étudiés et 30% de condamnations
1950 : lois d'amnistie
Mémoire officielle forge l'image d'une France unie et résistante : cf. cinéma La bataille du Rail de René Clément narre le rôle de cheminots qui nuisent à l'occupant. Film projeté aux enfants des écoles primaires.
Discours officiels renforcent ce mythe : de Gaulle vantant le Paris libéré, Malraux exalte les héros de la résistance lors du transfert des cendres de Moulin au Panthéon ? résistancialisme partagé par les communistes qui cristallise un conflit de mémoires avec les gaullistes : PCF se proclame parti des 75000 fusillés.
Mémoire des déportés de la Shoah confondue dans le souvenir global de la déportation cf. nuit et brouillard d'André Resnais
C'est donc l'histoire des faits militaires : cf. Robert Aron la théorie du glaive et du bouclier : passe sous silence la politique collaborationniste de Vichy

II. Mémoires et débats revisités : une France collaboratrice ?


Nouvelle période s'ouvre en 1960 avec le film d'Ophuls Le Chagrin et la Pitié : chronique d'une ville sous l'occupation : renvoie l'image d'une France lâche et collaboratrice donc interdit de diffusion pendant dix ans (diffusé en 1981)
Historiens revoient le rôle de Vichy pendant la guerre : cf. Paxton démontre que le régime français a participé activement à la politique génocidaire en organisant de rafles
cf. Henri Rousso
Contexte nouveau pour l mémoire juive : 1961 Eichmann responsable de la logistique de la solution finale constitue un tournant majeur : création d'associations de militants juifs etc.
Travail de Serge et Beate Klarsfeld et documentaire de Lanzmann

III. Mémoire officielle et histoire


Fin des années 1980 ère des grands procès justice condamne plusieurs hauts responsables de Vichy comme Papon
L'Etat fait son mea culpa : Mitterrand en 1993 institue une journée nationale du souvenir des persécutions racistes et antisémites mais refuse d'assumer la responsabilité de l'état dans la shoah
1995 Chirac reconnaît les responsabilités de la république dans le génocide. Il proclame la dette imprescriptible de la France à l'égard des juifs on e ntre alors dans une logique victimaire où les différents groupes souhaitent faire reconnaître leurs souffrances. Discours qui entraine le négationnisme puni désormais par la loi Grasset.
Notion du devoir de mémoire : par des lois et commémorations l'état devrait entretenir le souvenir des souffrances subies par certaines catégories de la population ; les historiens ?uvrent alors pour que le parlement n'intervienne pas dans l'écriture de l'histoire.



exercice SUJET 2 : L'HISTORIEN ET LES MÉMOIRES DE LA GUERRE D'ALGÉRIE


Guerre d'Algérie, guerre de décolonisation sanglante, voit s'affronter la France et le FLN de 1954 à 1962.France a longtemps parlé d'opérations d maintien de l'ordre mais c'est une véritable guerre qui a profondément divisé la société brisant l'unité de la nation et provoquant ainsi des tensions et enjeux importants autour des mémoires.
C'est donc un sujet brulant provoquant régulièrement la polémique dans l'actualité française et algérienne.
1962 construction de la mémoire en Algérie alors qu'en France celle-ci est ensevelie (B.Stora) : des mémoires concurrentes et antagonistes se construisent.

En quoi la guerre d'Algérie est-elle un enjeu des mémoires en France et en Algérie ? Comment le travail de l'historien peut-il en faire un objet d'histoire ?

I. La guerre d'Algérie a fait naitre des mémoires plurielles et antagonistes

Divise français et algériens car acteurs nombreux et engagements différents, des mémoires éclatées sont nées
Mémoire des combattants s'est beaucoup exprimée dans l'espace public : appelés et rappelés du contingent ont écrit selon Benjamin Stora plus de 2500 livres entre 1961982 : évoquent violences commises et non assumées
Mémoire des membres de l'OAS est celle de la colère qui accompagne la défaite et la trahison des politiques qui ont abandonné l'Algérie.
Coté algérien mémoire des combattants est celle du FLN
Les pieds noirs, 800 000 rapatriés, qui ont vécu l'arrachement, l'exil en métropole portent la mémoire du pays perdu. Véhiculent l'histoire des massacres d'Oran
Les harkis victimes de massacres au moment de l'indépendance
Différents groupes qui refusent l'oubli qui s'organisent en France
1970 anciens combattants veulent obtenir le statut d'ancien combattant, les autres se révoltent pour dénoncer leurs conditions e vie déplorables
1980 : pieds noirs veulent une indemnisation de l'état
Guerre d'Algérie=mémoires plurielles et antagonistes en France et Algérie

II. Des mémoires officielles différentes


Algérie met en place une mémoire d'état sous contrôle du FLN
Emblèmes sont ceux de la lutte pour l'indépendance
Pour unifier la mémoire l'état créé le mythe des 1.5 million de martyrs contre 300000pour les historiens
Idée d'un peuple se soulevant de manière unanime constitue la mémoire officielle

Mais récit national progressivement remis en cause : en 1979, le président Chadli amorce un mouvement d'amnistie : il libère Ben Bella et réhabilite certains héros de la guerre.

1980 : mouvement de contestation du printemps berbère
1990 guerres civiles en Algérie provoquent résurgence des souvenirs enfouis des violences de guerre
1999 le président Bouteflika fait réapparaitre dans les discours des nationalistes historiques et leur offre un hommage posthume

On peut donc parler en Algérie d'une histoire sélective et instrumentalisée pour légitimer le pouvoir autoritaire du FLN.

En France, entre 1954 et 1962 la guerre sans nom prépare le terrain à l'oubli officiel une fois l'indépendance accordée. La guerre est niée jusqu'aux années 1970 politiques de l'oubli afin e restaurer l'unité nationale et effacer les traumatismes.

ENTRE 1962 et 1982 une série de lois amnistient la torture et les actes commis pendant la guerre.

III. Le travail des historiens face à ces mémoires douloureuses

Accès restreint aux archives
Vidal Naquet dénonce la torture
Etude de cette guerre quasi inexistante jusqu'en 1992
1992 ouvertures d'archives militaires : R.Branche soutient une thèse sur la torture en Algérie
Travaux qui ramènent le sujet ans les débats : France reconnaît alors officiellement son statut de guerre en 1999 provoquant selon Stora une accélération de la mémoire
2001 maire de Paris fait poser une plaque pour commémorer les victimes du 17-101961
5 décembre 2003 Chirac inaugure le mémorial national aux morts militaires de la guerre

2005 parlements votent une loi mémorielle dont l'article 4 intime aux programmes scolaires de « reconnaître le sacrifice des combattants de l'armée française issus des territoires d'Afrique du nord ». Historiens dénonce alors une entrave à leurs travaux de recherche article abrogé ensuite.

En Algérie travail des historiens empêche car l'état rejette toujours la responsabilité de la guerre sur la France et censure les archives et travaux de recherche.



exercice CORRECTION SUJET 2

Sujet et correction Bac S 2016 Histoire géographie Polynésie : image 5

Sujet et correction Bac S 2016 Histoire géographie Polynésie : image 6

Sujet et correction Bac S 2016 Histoire géographie Polynésie : image 7

Sujet et correction Bac S 2016 Histoire géographie Polynésie : image 8

Sujet et correction Bac S 2016 Histoire géographie Polynésie : image 9

qui interrogent l'avenir et risquent de remettre en cause la priorité absolue donnée à la croissance éco



exercice Croquis de géographie : le continent africain : contrastes de développement et inégale intégration dans la mondialisation

Conseils :

définir les termes du sujet : mondialisation et développement
déterminer l'enjeu du sujet : croquis doit faire apparaître grands contrastes de développement et d'intégration à la mondialisation : certains pays profitent de la dynamique d'intégration d'autres non
croquis doit montrer que les liens entre mondialisation et développement est complexe : un certain développement est nécessaire pour s'intégrer à la mondialisation
certains pays exportateurs de ressources peinent à se développer
préparer d'abord sa légende : doit rendre compte des contrastes de développement du continent, second axe met en avant les atouts et facteurs d'intégration, 3e axe problèmes et instabilité
préparer le croquis et le valoriser en évitant la surcharge et en ne mettant que des infos pertinentes !

Légende :

1-Un continent dynamique marqué par de grands contrastes de développement

IDH élevé
IDH moyen
IDH faible
absence de données

2-un continent qui participe de plus en plus à la mondialisation

hydrocarbures
minerais
tourisme
grands ports de marchandises
interfaces maritimes
métropoles internationales
métropoles secondaires
partenaires commerciaux

3-des défis à relever

conflits récents ou actuels
printemps arabes
marées noires
désertification

N'omettez pas le titre !!!! Attention au coloriage et au soin apporté au croquis ! N'oubliez pas la légende un croquis sans légende ne veut rien dire !!!
Publié le
ceci n'est qu'un extrait
Pour visualiser la totalité des cours vous devez vous inscrire / connecter (GRATUIT)
Inscription Gratuite se connecter


Mentions légales - Retrouvez cette page sur l'île de l'histoire géographie
© digiSchool 2017
24 requêtes   0.0173 sec.  

Vous devez être membre accéder à ce service...

Pas encore inscrit ?

1 compte par personne, multi-compte interdit !

Ou identifiez-vous :


Rester sur la page

Inscription gratuite

Fiches en rapport

parmi 87 fiches d'histoire

Désolé, votre version d'Internet Explorer est plus que périmée ! Merci de le mettre à jour ou de télécharger Firefox ou Google Chrome pour utiliser le site. Votre ordinateur vous remerciera !