Fiche de histoire géographie
> >

Sujet corrigé Bac STMG 2016 Histoire géographie Polynésie

Partager :



Sujet Bac STMG 2016 Histoire géographie Polynésie : image 1

Sujet Bac STMG 2016 Histoire géographie Polynésie : image 2

Sujet Bac STMG 2016 Histoire géographie Polynésie : image 3

Sujet Bac STMG 2016 Histoire géographie Polynésie : image 4

Sujet Bac STMG 2016 Histoire géographie Polynésie : image 5

Sujet Bac STMG 2016 Histoire géographie Polynésie : image 6

Sujet Bac STMG 2016 Histoire géographie Polynésie : image 7

Sujet Bac STMG 2016 Histoire géographie Polynésie : image 8

Sujet Bac STMG 2016 Histoire géographie Polynésie : image 9

Sujet Bac STMG 2016 Histoire géographie Polynésie : image 10

Sujet Bac STMG 2016 Histoire géographie Polynésie : image 11






CORRECTION BAC POLYNÉSIE 2016 HISTOIRE GÉOGRAPHIE BAC STMG

Partager :


exercice PREMIERE PARTIE
QUESTIONS D'HISTOIRE

1. Nommer un président de la République et son premier ministre pendant une période de cohabitation en France sous la Ve République. (2 points)

Il y a trois réponses possibles :? ?
1986-1988 : François Mitterrand, Président de la République de Gauche et Jacques Chirac, Premier Ministre de Droite?
OU?
1993-1995 : François Mitterrand, Président de la République de Gauche et Edouard Balladur, Premier Ministre de Droite?
OU
1997-2002 : Jacques Chirac, Président de la République de Droite et Lionel Jospin, Premier Ministre de Gauche.

Complément : La Cohabitation désigne la situation politique dans laquelle la Président de la République appartient à un courant politique différent de celui de son Premier Ministre.?

2. Justifier l'affirmation suivante : « La fin de la guerre froide laisse place à un monde multipolaire ». (2 points)

Durant la Guerre froide (1947-1991), c'est le monde bipolaire qui s'installe et se renforce avec l'organisation du monde en deux blocs opposés. A partir de 1991, c'est le monde multipolaire qui succède avec une organisation du monde autour de plusieurs pôles d'influence tels que :
l'hyperpuissance des Etats-Unis qui revendiquent le hard et le sof power.
L'Union européenne et l'Asie orientale multipolaires.
La présence des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) qui sont des puissances émergentes (pays dont l'économie se caractérise par une forte croissance économique et une intégration rapide à la mondialisation)

Complément : 1947 à 1991 : La Guerre froide et le monde bipolaire? 1991 : implosion de l'URSS? A partir de 1991 : Le monde multipolaire

3. Citer un dirigeant politique présent à la conférence de Bandung. (1 point)

Il est possible de citer entre autres :
Soekarno pour l'Indonésie
Nasser pour l'Egypte
Nehru pour l'Inde (Union indienne)
N'Krumah pour le Ghana
...

Complément : La conférence de Bandung (Indonésie) d'avril 1955 réunit 23 pays d'Asie et 6 pays d'Afrique, qui condamne le colonialisme, déclare qu'il est une négation des droits fondamentaux de l'homme, contraire à la Charte des Nations Unies et un obstacle à la paix et à la coopération mondiales. Elle apporte son soutien aux peuples encore colonisés qui luttent pour leur liberté et leur indépendance



exercice QUESTIONS DE GEOGRAPHIE

4. Compléter le planisphère en localisant et en nommant les éléments de la légende sur le fond de carte en annexe. (2 points)

Sujet Bac STMG 2016 Histoire géographie Polynésie : image 12


Complément : Puissance émergente  : pays dont l'économie se caractérise par une forte croissance économique et une intégration rapide à la mondialisation

Ville mondiale (globale) : métropole dont le rayonnement économique, politique et culturel s'étend à l'échelle de la planète

PMA : Pays Moins Avancé, pays les plus pauvres de la planète, Etat ayant un PIB par habitant et par an inférieur à 500$ et un taux d'alphabétisation inférieur à 10%

5. Citer deux facteurs expliquant le rôle croissant des FTN dans l'économie mondiale. (2 points)

Les Firmes transnationales dans la mondialisation :
sont des acteurs spatiaux (intervenants qui agissent sur l'espace selon leurs moyens et leurs stratégies)
pratiquent la DIT (Division Internationale du Travail : répartition de la production des biens et des services entre différents pays qui se spécialisent dans une ou dans plusieurs productions, en fonction des avantages comparatifs)
sont à l'origine de flux matériels (marchandises) et de flux immatériels (IDE : Investissements Directs à l'Etranger, placements de capitaux en vue d'augmenter les capacités de production ? achat d'entreprises, création de filiales, construction d'usines-).

Complément : Il s'agit des FTN, des Firmes transnationales qui désignent de très grandes entreprises d'envergure mondiale qui organisent des réseaux de filiales à l'étranger.

6. Citer un exemple de la dimension culturelle de la francophonie. (1 point)

La dimension culturelle de la francophonie passe par :
la langue française (9eme rang des langues les plus parlées dans le monde)
l'Organisation Internationale de la Francophonie
le réseau de lycées et d'Alliances françaises
l'exception culturelle
l'art de vivre à la française (gastronomie)
la littérature, le cinéma, les médias...

Complément : La francophonie désigne l'aptitude à parler la langue française et à diffuser la culture française à travers le monde.



exercice SECONDE PARTIE?

? Le candidat traitera au choix un seul des quatre exercices? Exercices portant sur les sujets d'étude du programme d'histoire et de géographie?

exercice N°1  : Sujet d'étude  : l'Algérie de 1954 à 1962.

1. Caractériser les deux communautés présentes en Algérie dans les années 1950 (documents 1 et 2).

D'après les documents 1 et 2 et les connaissances, les deux communautés présentes en Algérie dans les années 1950 sont :
« les Français d'Algérie » (ligne 7)
« Ils sont en Algérie depuis plus d'un siècle et ils sont plus d'un million » (ligne 9)
« Nous Français » (ligne 36)
Document 2, écriture française sur le bulletin de vote
les Algériens
« neuf millions d'Arabes »(ligne 13)
« Vous Arabes » (ligne 42)
Document 2, écriture calligraphique arabe sur le bulletin de vote Complément : Cette question fait référence à la colonisation de l'Algérie débutée au XIXe siècle. ? 1830 : Conquête de l'Algérie.? 1848 : La colonie d'Algérie est divisée en trois départements. Elle est donc partie intégrante du territoire français.? D'une part il y a les colons, leurs descendants, des métropolitains et d'autre part les Algériens eux-mêmes.? Ces deux communautés entretiennent des relations plus ou moins conflictuelles.

2. Quelles sont, d'après Camus, les différentes causes de la guerre (document 1) ?

D'après le document 1 et les connaissances, selon Camus, les différentes causes de la guerre sont :
les inégalités entre pieds-noirs et population algérienne sont multiples. La France maintient les musulmans algériens dans une situation d'infériorité puisqu'ils ne disposent pas d'une citoyenneté de plein exercice. Leur situation économique est également beaucoup plus précaire.? Lignes 13-15 « il n'y a pas de raison non plus pour que neuf millions d'Arabes vivent sur leur terre comme des hommes oubliés... masse arabe annulée à jamais, silencieuse et asservie »
L'Algérie, colonie de peuplement avec son million d'Européens doit rester française? Ligne 16 « les Français sont attachés sur la terre d'Algérie par des racines trop anciennes et trop vivaces pour qu'on puisse penser les en arracher ».
L'échec de quelques tentatives de réformes, dans les années 1930, entraine une radicalisation du nationalisme algérien.? Ligne 19 « l'idée qu'il fallait chez nous de vastes et profondes réformes »

Complément : Seconde moitié du XIX e siècle : Des Français s'implantent en Algérie, où ils reçoivent des terres confisquées aux habitants. Les habitants musulmans ne sont pas citoyens français.

3. Quelles formes différentes prend le conflit (document 1) ?

D'après le document 1 et les connaissances, les différentes formes que prend le conflit sont multiples :
ligne 1 et 25 « massacres »
ligne 40 « massacres xénophobes »
ligne 4 et 37 « répression »
ligne 25-26 « destructions...la personne et les biens du peuple arabe »
ligne 32 « surenchère »
ligne 43 « terrorisme...tue des populations civiles »
ligne 49 « la guerre ».

Complément : « La guerre sans nom » ou la violence des affrontements. La guerre, longtemps qualifiée de simples « évènements d'Algérie » ou d'opération de « maintien de l'ordre », est violente. Elle fait un grand nombre de victimes, notamment parmi la population algérienne musulmane. Au conflit militaire, à proprement parler, s'ajoutent le terrorisme (du FLN, Front de Libération National, fer de lance du combat pour l'indépendance, disposant également de réseaux en métropole, et de l'OAS, l'Organisation de l'Armée secrète), la torture et la répression policière en Algérie comme en métropole.? Le 1er novembre 1954 « Toussaint Rouge » (attentats), insurrection contre la France à la suite de la fondation du FLN.? Le 20 août 1955, les indépendantistes algériens manifestent dans les rues de Philippeville (Skikda) et El-Alia. Plusieurs dizaines d'hommes, de femmes et d'enfants sont tués. Les colons et les militaires réagissent en massacrant à leur tour des musulmans pris au hasard dans la rue, faisant officiellement 1.273 morts.

4. Identifier et expliquer les deux étapes du processus mettant fin à la guerre d'Algérie (document 2).

D'après le document 2 et les connaissances, les deux étapes du processus mettant fin à la guerre d'Algérie sont :
18-19 mars 1962 : accords d'Evian, cessez-le-feu.
1er juillet 1962 : indépendance de l'Algérie.

Complément : Décidé à sortir la France de cette « sale guerre » de plus en plus impopulaire en métropole, le général de Gaulle, revenu au pouvoir en 1958 accorde aux Algériens le droit à l'autodétermination (liberté laissée à un peuple de choisir l'Etat et la forme de régime politique qu'il souhaite avoir). Le référendum du 1er juillet 1962 est largement approuvé. Les négociations d'Evian aboutissent à un accord qui reconnait la République algérienne indépendante en 1962.



exercice N°2  : Sujet d'étude  : l'Union indienne à partir de 1947.

1. Expliquer la phrase soulignée.

D'après le document et les connaissances, la phrase soulignée «la croissance économique dépasse pour la première fois les 5% grâce à la révolution verte accomplie dix ans plus tôt » signifie que l'Union indienne sort du sous-développement (idée selon laquelle la pauvreté est due à un simple retard et sera vaincue en reproduisant les modèles économiques qui ont assuré la prospérité des Etats les plus riches. Le développement de l'Inde passe avant tout par les réformes agricoles.? Sous l'impulsion de Nehru, l'Inde modernise son économie en s'inspirant des modèles de développement alternatif. Il s'agit de réformer l'agriculture par des redistributions de terres.

Complément : La révolution verte est la politique de modernisation de l'agriculture qui vise à l'autosuffisance alimentaire.? Ses objectifs sont  :
une réforme agraire limitée sans confiscation ou collectivisation mais avec une limitation de la taille des exploitations
une incitation à la modernisation de l'agriculture à partir de 1966.

2. Décrire l'évolution du rôle de l'État dans l'économie indienne.

D'après le document et les connaissances, l'évolution du rôle de l'Etat dans l'économie indienne se manifeste par deux attitudes, avant et après 1990-1991 :
ligne 8-9 « l'Inde sort de longues décennies d'une économie administrée et planifiée. ? L'Etat est l'acteur central.
ligne 3 à 8 : « les mesures adoptées en 1991...libéraliser son économie... »? Désormais c'est le FMI (Fonds Monétaire International) qui réduit le rôle de l'Etat.

Complément : Avant 1990-1991, le rôle de l'Etat est consolidé dans l'économie avec des nationalisations dans les secteurs clés (transports, ressources minières et énergétiques, aéronautique, armement), la fixation d'objectifs de production en établissant des plans quinquennaux, l'augmentation des barrières douanières pour protéger l'agriculture et l'industrie indienne de la concurrence internationale, l'Inde opte pour le protectionnisme.

Après 1990-1991, des mesures de libéralisation de l'économie et d'ouverture vers le marché international font entrer l'Inde dans la mondialisation. Désormais l'Inde doit privatiser des secteurs de l'économie, doit mettre fin à la planification et doit se conformer aux règles du libreéchange. ?

3. Relever deux succès économiques de la puissance indienne aujourd'hui.

D'après le document et les connaissances, les succès économiques de la puissance indienne se traduisent par :
ligne 9-10 « la hausse du produit intérieur brut (PIB) »
ligne 12 « l'Inde connait la révolution des services »
ligne 14 « des ilots d'excellence comme l'industrie pharmaceutique ou automobile »
ligne 22 « des campus informatiques rutilants de Bangalore »
ligne 23 « des millions de roses sont cultivés chaque année, destinées à l'exportation »
ligne 27 « l'Inde est le premier producteur d'épices au monde ».

Complément : Les secteurs de l'informatique, de la pharmacie, et plus généralement des services, connaissent un essor important.

Le technopôle de Bangalore à l'image de la Silicon Valley californienne est réputé mondialement. L'Inde entre dans l'ère des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (NTIC) et mise sur les secteurs d'avenir.

4. Indiquer des limites au développement économique indien.

D'après le document et les connaissances, les limites au développement économique indien sont nombreuses :
ligne 15 à 18 « dans son ensemble le secteur manufacturier...piètres performances...manque d'infrastructures, rigidité de la législation du travail, bureaucratie, corruption ».
ligne 19 à 21 « le secteur tertiaire est incapable d'absorber...agriculture au poids économique déclinant ».

Complément : Les bonnes performances économiques qui font de l'Union indienne une puissance émergente à l'image des quatre autres BRICS ne doivent pas masquer l'importance des stigmates d'un pays du Tiers-Monde, d'un véritable pays en développement ou les atavismes, les barrières sont marquées et les inégalités importantes.



exercice N°3  : Sujet d'étude  : les migrations internationales.



1. Indiquer au moins trois facteurs expliquant l'augmentation des flux migratoires mondiaux.

D'après le document et les connaissances, les facteurs qui expliquent l'augmentation des flux migratoires mondiaux sont nombreux et variés :
ligne 4-5 « liés à la mondialisation, à l'évolution démographique, aux conflits, aux inégalités de revenu ou encore au changement climatique, les flux migratoires s'amplifient ».
ligne 15-16 « la crise des économies développées, une certaine amélioration de la qualité des emplois et des revenus dans les pays émergents expliquent ces changements ».

Complément : Les migrations internationales sont multifactorielles. On distingue généralement les migrations choisies, pour des raisons économiques (attrait pour des opportunités professionnelles, fuite des cerveaux-brain drain- et des migrations forcées, dues à des situations de conflits et de guerres responsables de millions de réfugiés et de personnes déplacées. A cela s'ajoute les récents « réfugiés climatiques ».? La pauvreté et les inégalités de richesses constituent pourtant de très fortes contraintes face auxquelles migrer peut être une stratégie de survie.

2. Dans quelles directions les flux migratoires s'opèrent-ils ?

D'après le document et les connaissances, les directions des flux migratoires sont multiples :
ligne 12-13 « les directions de ces flux ont évolué, et les mouvements Sud-Sud se sont accentués »
ligne 16 « pays émergents »
ligne 17-18 « l'OIT cite l'exemple de l'augmentation considérable de la migration vers le Moyen-Orient. »

Complément : Les migrations internationales se sont complexifiées. Les trajectoires changent. Elles suivent des mouvements Sud-Sud, c'est-à-dire des Pays en Développement vers les pays émergents et des mouvements Nord-Sud, c'est-à-dire de l'Amérique du Nord et de l'Union européenne vers les pays émergents et les pays pétroliers.? Ces destinations sont considérées comme des espaces attractifs, de véritables « el dorados » pour divers motifs.

3. Montrer que les migrants ont des profils variés.

D'après le document et les connaissances, les migrants ont des profils variés :
ligne 20 « 48% des migrants sont des femmes »
ligne 21 à 23 « les 20-34 ans représentent 28% des migrants internationaux, quand les moins de 20 ans représentent 15% »

Complément : Les types de migrants sont multiples. La plupart est jeune, masculine, même si elle tend à se féminiser. De plus, ce sont des migrants qui peuvent être qualifiés ou non diplômés.

4. Quels sont les effets économiques de ces migrations ?

D'après le document et les connaissances, les effets économiques de ces migrations se traduisent par :
ligne 24 à 34 « gains de 356 milliards de dollars...pour l'économie mondiale...progression de 0.6% du revenu mondial...les migrants contribuent aux impôts et charges sociales...bienfait de l'immigration...la main d'?uvre immigrée n'est pas un danger pour les salariés... ils sont les plus vulnérables à perdre leur emploi »
ligne 35 à 41 « les politiques de restrictions...le renforcement des contrôles aux frontières... les populations les plus vulnérables »

Complément : Les migrations internationales ont des conséquences positives et négatives à la fois dans les pays d'origine que dans les pays d'accueil. Les migrations sont des facteurs de développement importants pour les pays de départ (transferts financiers) et des facteurs de profit pour les pays d'arrivée. La main d'?uvre peu qualifiée immigrée est souvent moins payée que les populations locales. Les migrations étudiantes et l'appel à des individus hautement diplômés constituent des atouts pour les pays receveurs.

Mais avec la crise économique, on assiste à un développement des murs, un renforcement des contrôles aux frontières (espace Schengen). La xénophobie progresse aussi dans les sociétés d'accueil, un repli identitaire caractérise les Etats-nations. De plus, les migrants sont les premiers touchés par la précarité et le chômage. Ces facteurs constituent d'importants freins aux mouvements.



exercice N°4  : Sujet d'étude  : transports et routes maritimes.

1. Indiquer les zones exposées à la piraterie maritime (documents 1 et 2)

D'après les documents 1 et 2, les principales zones exposées à la piraterie maritime sont :

Document 1 :
ligne 6 « la Somalie « 
ligne 9 à 14 « le Nigéria, l'Indonésie »

Document 2 :
En Amérique centrale, la mer des Caraïbes.
En Afrique atlantique, le Golfe de Guinée.
Dans l'océan indien, le Golfe d'Aden
Dans l'océan pacifique asiatique, le détroit de Malacca et la mer de Chine orientale.

Complément : La piraterie maritime concerne quasi tous les océans, notamment les littoraux des pays plus ou moins marginalisés dans la mondialisation.

2. Relever et expliquer les causes de la piraterie maritime (documents 1 et 2).

D'après les documents 1 et 2 et les connaissances, les causes de la piraterie sont multiples :

Document 1 :
ligne 6 « un Etat en failli, en échec »
ligne 9 à 14 « les Etats complaisants et corrompus ... refus de toute intervention étrangère dans les eaux territoriales...les pirates se jouent bien des frontières »

Document 2 :
les points de passage stratégiques :canal de Panama, détroit de Bal et Mandeb, détroit d'Ormuz, détroit de Malacca.
les routes commerciales principales qui empruntent des passages stratégiques pour relier les différentes mers et océans.

Complément : Les détroits, les passages obligés de nombreuses routes maritimes, sont des espaces stratégiques qui attirent les convoitises. Là où l'autorité de l'Etat est défaillante, les pirates peuvent exercer leur activité sans contrainte. Ce brigandage et cette piraterie se comprennent par la situation des pays concernés : pays pauvres ou en voie de développement, frappés par un fort exode rural, situation politique chaotique, Etat de droit inexistant, militaires qui ne sont pas payés, population en manque de soins, d'argent, de nourriture ou se considérant comme spoliées, pays soumis à la corruption, à l'insécurité, aux réseaux organisés ou au seigneurs de la guerre, sont autant de raisons qui poussent à développer un trafic parallèle plus ou moins violent et plus ou moins organisé.

3. Pourquoi la piraterie est-elle un fléau pour le commerce international (documents 1 et 2) ?

D'après les documents 1 et 2 et les connaissances, la piraterie est un fléau pour le commerce international car :

Document 1 :
ligne 16 à 19 « chacun des porte-conteneur...représente un enjeu de taille, équivalent de 6.000 camions remorques »
ligne 23-24 « les enjeux stratégiques et économiques sont donc primordiaux »

Document 2 :
Des zones de piraterie qui sont de plus en plus nombreuses et qui s'étendent.

Complément : Les pirates considèrent les navires comme une source de revenu immédiat, de l'argent facile d'autant plus que les pirates sont bien armés et équipés en vedettes rapides et que les équipages des porte-conteneurs ne le sont pas où ont des services de sécurité réduits. En effet, les navires arraisonnés (kidnappés) font l'objet d'une demande de rançon de la part des pirates en direction des armateurs. En raison de la valeur des transports, les rançons sont plus ou moins négociées et payées afin que les livraisons repartent à destination et que les équipages soient libérés.

4. Quelles solutions sont mises en place pour lutter contre la piraterie ? Avec quelle efficacité et quelles limites (documents 1 et 2) ?

D'après les documents 1 et 2 et les connaissances , des solutions sont mises en place pour lutter contre la piraterie, mais avec à la fois de l'efficacité et des limites :

Document 1 :
ligne 25-26 « diminution significative grâce aux succès de l'opération de l'Union européenne Atalante et de l'opération de l'OTAN Ocean Shield »
ligne 28 « la baisse des attaques ne signifie pas la fin du fléau »
ligne 30 « la piraterie répond à une logique de rentabilité »
ligne 31 à 34 « grandes coalitions navales sont déployées dans l'océan Indien...Américains, Européens, Russes, Chinois, Japonais, Malaisiens, Singapouriens »
Ligne 35 « mesures judiciaires contre les pirates capturés...30 ans de prison »

Document 2 :
Davantage utiliser des routes commerciales secondaires, ou modifier les itinéraires pour plus de sécurité (nouvelle route commerciale arctique » qui évite les axes dangereux, même si la durée est rallongée.

Complément : Les solutions face à la piraterie maritime est très bien résumée par la phrase « les Etats doivent travailler ensemble pour apporter une réponse régionale et globale face à une menace transnationale » (ligne 15-16). La réussite, ne peut être dissociée de coopérations entre les Etats, de mise en place de programmes d'éradication du phénomène et d'arrestation des pirates dans un but de décourager et de décontenancer les éventuels candidats à cette pratique illégale. De plus, il s'agit de venir en aide aux Etats littoraux directement confrontés à la piraterie, qui n'ont pas les moyens techniques, matériels de riposter convenablement.
Publié le
ceci n'est qu'un extrait
Pour visualiser la totalité des cours vous devez vous inscrire / connecter (GRATUIT)
Inscription Gratuite se connecter


Mentions légales - Retrouvez cette page sur l'île de l'histoire géographie
© digiSchool 2017
24 requêtes   0.0285 sec.  

Vous devez être membre accéder à ce service...

Pas encore inscrit ?

1 compte par personne, multi-compte interdit !

Ou identifiez-vous :


Rester sur la page

Inscription gratuite

Fiches en rapport

parmi 87 fiches d'histoire

Désolé, votre version d'Internet Explorer est plus que périmée ! Merci de le mettre à jour ou de télécharger Firefox ou Google Chrome pour utiliser le site. Votre ordinateur vous remerciera !