Niveau première
Partager :

Conflit du Cachemire

Posté par
Historique
03-04-20 à 13:21

Bonjour à tous ;
J'ai une petite question merci beaucoup d'avance !
Quelles sont les véritables causes qui ont conduit au conflit armé Entre l'Inde et le Pakistan, et la Chine (parfois) dans la région du Jammu-et-Cachemire au nord de l'Inde, qui remonte à 1947 ?
(Question personnelle)
Alors je propose :
Le Cachemire est situé dans les montagnes de l'Himalaya, à cheval entre le nord de l'Inde, le nord-est du Pakistan et l'extrême sud-ouest de la Chine. Depuis la partition de l'empire colonial britannique en 1947, l'Inde et le Pakistan se disputent la souveraineté du territoire. Ce dernier est majoritairement habité par des musulmans, hostiles à l'Inde. Mais hindous et bouddhistes les côtoient également. Le Cachemire représente par ailleurs un enjeu important pour la région en termes d'accès à l'eau douce. Présente en abondance des deux côtés, elle irrigue tout le bassin de l'Indus.
Depuis l'indépendance, cinq guerres ont déjà éclaté dans cette région transfrontalière, dont deux conflits indo-pakistanais au sujet du Cachemire. Le danger d'un nouveau conflit est d'autant plus grand aujourd'hui que l'Inde et le Pakistan possèdent l'arme nucléaire et refusent toujours de signer le Traité de non-prolifération nucléaire de 1970.
L'article 370 de la Constitution indienne conférait au Cachemire indien un statut spécial et une grande autonomie. Il possédait également son propre drapeau. Le gouvernement central indien ne pouvait y légiférer qu'en matière de défense, d'affaires étrangères et de communication. Tous les autres sujets relevaient de l'assemblée législative locale.
Autonomie révoquée, pèlerinage annulé et soldats déployés
Mais pour la première fois depuis 1947, l'autonomie n'est plus d'actualité côté indien. Le 5 août, le gouvernement a officiellement retiré son statut spécial à l'Etat du Jammu-et-Cachemire, la partie du Cachemire qu'il administre, pour le placer sous sa tutelle directe. Une mesure adoptée dès le lendemain par le Parlement indien, sans consultation des habitants du Cachemire. L'exécutif indien a également présenté aux députés un projet de loi afin de disloquer cette zone, dont la partie orientale, le Ladakh à majorité bouddhiste, sera séparée. Ces entités deviendront des « territoires de l'Union » indienne et non des Etats fédérés.
Pourquoi ? Il s'agissait d'une vieille promesse de campagne du BJP (parti nationaliste au pouvoir) dirigé par Narendra Modi, le Premier ministre indien très largement réélu au printemps 2019 pour un deuxième mandat. Selon le gouvernement, l'autonomie initiale du Cachemire indien n'a jamais été que « temporaire » depuis l'indépendance. Le Pakistan a immédiatement contesté cette mesure, qu'il juge « illégale ». « L'armée pakistanaise soutient fermement les Cachemiris dans leur juste lutte et jusqu'au bout. Nous sommes prêts et nous ferons tout pour remplir nos obligations », a déclaré le chef d'état-major du Pakistan. Imran Khan, le Premier ministre pakistanais, dit quant à lui craindre « un génocide au Cachemire indien ».
Pour justifier cette décision, New Dehli a de nouveau brandi la menace terroriste venue du Pakistan. Le vendredi 2 août, le gouvernement indien a ainsi annulé le grand pèlerinage d'Amarnath Yatra, dans la partie centrale du Cachemire. L'événement attire des milliers de pèlerins hindous et de touristes, qui ont été sommés de quitter la région « immédiatement », provoquant une ruée vers les bus et l'aéroport de Srinagar, capitale du Cachemire. À la recherche de nourriture et de carburant à tout prix, les habitants, eux, sont replongés dans le chaos et l'incertitude d'une nouvelle guerre indo-pakistanaise. Autres conséquences alarmantes : les accès à Internet et au réseau téléphonique ont été coupés ; les sorties et les rassemblements ont été interdits et les écoles fermées. Par ailleurs, les dirigeants des deux  grands partis politiques cachemiris ont été assignés à résidence. Les manifestations se multiplient depuis l'annonce de la fin de l'autonomie.
Signe d'une escalade des tensions : pour éviter un soulèvement, New Dehli a déployé ces derniers jours
80 000 militaires et paramilitaires au Cachemire indien, où au moins
300 000 forces armées indiennes seraient déjà présentes, selon différents médias. L'armée indienne aurait récemment retrouvé des armes et neutralisé des attaquants pakistanais en Inde. Une accusation réfutée par Islamabad.
Un conflit interne et externe aux multiples acteurs
La révocation de l'autonomie du Cachemire par l'Inde met de l'huile sur un feu déjà ardent. New Delhi accuse son voisin pakistanais de soutenir secrètement les groupes armés présents dans la vallée de Srinagar à majorité musulmane. Des accusations que le Pakistan a toujours démenties. Les deux armées adverses s'affrontent presque quotidiennement par tirs interposés de pierres et de mortiers au-dessus de la ligne de cessez-le-feu. Cette ligne sert de démarcation entre les deux zones administrées du Cachemire et ne s'est jamais transformée en frontière reconnue.
La situation géopolitique dans la région est d'autant plus complexe que s'y ajoute une insurrection séparatiste au Cachemire indien contre New Dehli, depuis 1989. Elle a coûté la vie à plus de 70 000 personnes, principalement des civils. C'est dans ce contexte que s'est produit le dernier attentat en date, le 14 février 2019. Un jeune Cachemiri a lancé son véhicule bardé d'explosifs contre un bus de l'armée indienne, tuant plus de 40 paramilitaires. L'attentat a été revendiqué par un groupe islamiste séparatiste établi au Pakistan. Les armées indienne puis pakistanaise s'étaient alors répondu quelques jours plus tard par des frappes aériennes. La volonté indépendantiste reste d'actualité au Cachemire.
Un troisième acteur externe, la Chine, joue également sa partition. Depuis les années cinquante, l'État chinois contrôle trois territoires orientaux du Cachemire et les revendique, en dépit des protestations de New Delhi. L'enjeu pour Pékin ? Assurer sa présence à la croisée de deux régions stratégiques chinoises, à savoir le Tibet et le Xinjiang, où d'importants mouvements dissidents sont à l'œuvre, mais aussi maintenir un rapport de force avec l'Inde. À la différence du Pakistan, l'Inde s'oppose à cette revendication territoriale chinoise, terreau d'un potentiel conflit entre les deux géants asiatiques.
Merci beaucoup d'avance !
Conflit du Cachemire

Posté par
shadowmiko Correcteur
re : Conflit du Cachemire 03-04-20 à 16:31

Salut !

Citation :
Ce dernier est majoritairement habité par des musulmans, hostiles à l'Inde.
Attention à ne pas confondre religion, ethnies et pays tout entier

Citation :
Présente en abondance des deux côtés, elle irrigue tout le bassin de l'Indus.
des deux côtés de quoi ? Comment irrigue t-elle le bassin

Citation :
Depuis l'indépendance
de quel pays vis-à-vis de qui ? A quelle époque ?

Citation :
Le 5 août
quelle année ?

Citation :
Le vendredi 2 août, le gouvernement indien a ainsi annulé le grand pèlerinage d'Amarnath Yatra, dans la partie centrale du Cachemire.
quelle est cet événement ? Quelle importance locale ?

Citation :
ces derniers jours
Trop vaste. Plutôt que New Delhi parle également de Gouvernement indien

Citation :
300 000 forces armées indiennes
militaires

C'est clair, c'est bien mais il manque un contexte social, ainsi qu'un contexte religieux.
Les causes du conflit et les ethnies de la région restent floues

Posté par
Historique
re : Conflit du Cachemire 03-04-20 à 17:47

Bonjour ;

Citation :
Ce dernier est majoritairement habité par des musulmans, hostiles à l'Inde.
(ce dernier c'est à dire la région Jammu et cachemire)

Citation :
Présente en abondance des deux côtés, elle irrigue tout le bassin de l'Indus.

(c'est plutôt trois côtés : l'Inde (93%)-
pakistan(5%)-Chine(2%)  )

désolé mais je veux rester sur le contexte historique (comment irrigue t-elle le bassin ?)
Citation :
Depuis l'indépendance

L'indépendance de l'Inde (en 15 Août 1947 De la domination britannique )
L'indépendance de Pakistan (en 14 Août 1947 De la domination britannique).
Citation :
Le 5 août


2019


Citation :
Le vendredi 2 août, le gouvernement indien a ainsi annulé le grand pèlerinage d'Amarnath Yatra, dans la partie centrale du Cachemire.

Événement :pèlerinage d'Amarnath Yatra
Citation :

Ce pèlerinage se déroule dans une région particulièrement sensible. C'est la raison pour laquelle d'importantes mesures de sécurité sont prises. Le pèlerinage a d'ailleurs été interrompu, le 8 juillet, après l'appel au couvre-feu par des militants séparatistes pour marquer le troisième anniversaire de la mort d'un jeune combattant armé, abattu dans une fusillade avec l'armée en 2016.

Le Cachemire, région à majorité musulmane reste en proie au séparatisme et les groupes jihadistes ont par ailleurs souvent ciblé les pèlerins hindous se rendant à Amarnath par le passé. Au début des années 1990, le pèlerinage avait été interdit, à cause de l'embrasement de la lutte armée indépendantiste au Cachemire. Au début des années 2000 puis à nouveau en 2017, des attentats terroristes ont fait plusieurs dizaines de morts parmi les pèlerins. La menace est donc constante.

Merci beaucoup !

Posté par
shadowmiko Correcteur
re : Conflit du Cachemire 03-04-20 à 23:36

Pour les musulmans vs Inde ça ne résout pas le pb du fait d'assimiler une religion vs. un pays.

Dis simplement que l'Indus est un fleuve drainant toute la région.

Citation :
L'indépendance de l'Inde (en 15 Août 1947 De la domination britannique )
L'indépendance de Pakistan (en 14 Août 1947 De la domination britannique).
TB, à préciser dans ton texte

Citation :
2019
Vu que tu es en 1947 juste avant, si tu ne le précises pas, tu perds ton lecteur

Citation :
Événement :pèlerinage d'Amarnath Yatra
Oui mais ça représente quoi pour la population locale ? Tu dois expliquer ce qu'est cet événement et montrer sa dimension sacrée

Posté par
Historique
re : Conflit du Cachemire 04-04-20 à 13:02

Bonjour ;
Merci beaucoup de m'avoir répondu !


Citation :
L'indépendance de l'Inde (en 15 Août 1947 De la domination britannique )
L'indépendance de Pakistan (en 14 Août 1947 De la domination britannique).

et on plus :Le Bangladesh était affilié au Pakistan (1955-1971) il était nommé "Pakistan oriental "jusqu'à la Guerre de libération du Bangladesh en 1971 qui a provoqué l'indépendance de Bangladesh  

Citation :
2019

L'État du Jammu-et-Cachemire jouissait jusqu'au 5 août 2019 d'un statut spécial d'autonomie garanti par l'article 370 de la Constitution de l'Inde.
D'après :

Citation :
Événement :pèlerinage d'Amarnath Yatra
( temple)
Il comptent parmi les plus célèbres sanctuaires de l'hindouisme, et sont dédiées au dieu Shiva ; elles sont situées dans le territoire de Jammu-et-Cachemire, dans l'Inde. Le sanctuaire serait vieux de 5 000 ans, et a sa place dans l'ancienne mythologie hindoue.
Citation :
Amarnath est considéré comme l'un des principaux yatra (pèlerinages) hindous. Selon la croyance populaire, le lingam de glace augmenterait et diminuerait conformément aux phases lunaires et atteindrait son apogée pendant l'été.
A côté du Shivalingam principal se trouvent deux autres petits lingams qui sont censés représenter l'épouse de Shiva, Parvati, et son fils Ganesha. La grotte est recouverte de neige la plupart de l'année, sauf pendant une courte période de 2 mois en été, quand elle est ouverte aux pèlerins.

Citation :
Selon la mythologie hindoue, c'est dans cette grotte que Shiva expliqua le secret de la vie éternelle à sa parèdre, la belle Parvati ; la grotte abrite d'ailleurs deux autres formations de glace, dont l'une représente Parvati, et l'autre Ganesh, le fils de Shiva.

Si c'est cette grotte reculée que choisit Shiva pour révéler à Parvati le secret de la vie éternelle, c'était dans le but de s'assurer qu'aucune créature vivante n'entendrait ce secret. Mais deux colombes, qui nichaient à proximité, l'entendirent cependant, et devinrent donc éternelles ; les pèlerins venus à Amarnath affirment parfois avoir aperçu ces colombes éternelles

_En Inde, le pèlerinage hindou d'Amarnath se déroule actuellement au Cachemire. Chaque été, des centaines de milliers de pèlerins viennent se recueillir dans une grotte devant un stalagmite censé représenter le dieu Shiva. Cela demande une organisation monstre, notamment en terme de sécurité, dans cette région à majorité musulmane disputée par le Pakistan, toujours sous haute tension.
_Au total, 200 000 pèlerins ont atteint mardi 16 juillet la grotte d'Amarnath, lieu sacré pour les hindous et destination finale de ce pèlerinage. Mais on compte aussi déjà 16 morts depuis le début de l'Amarnath Yatra, nom donné à ce pèlerinage en Inde. Ces décès sont dus à des arrêts cardiaques ou des problèmes de santé.

La grotte d'Amarnath se trouve à presque 4 000 mètres d'altitude dans les montagnes de l'Himalaya et de nombreux pèlerins sont très loin d'être des alpinistes ou même des randonneurs chevronnés. Cette marche de 14 ou 36 km, selon le choix, n'est malheureusement pas à la portée de tous. En 1996, des mauvaises conditions météo avaient mené à la mort de 242 pèlerins. Parmi les personnes décédées cette année, on compte par ailleurs deux membres des forces de sécurité, qui sont déployées en nombre chaque année pour encadrer les pèlerins.

Région agitée du Nord de l'Inde

Ce pèlerinage se déroule dans une région particulièrement sensible. C'est la raison pour laquelle d'importantes mesures de sécurité sont prises. Le pèlerinage a d'ailleurs été interrompu, le 8 juillet, après l'appel au couvre-feu par des militants séparatistes pour marquer le troisième anniversaire de la mort d'un jeune combattant armé, abattu dans une fusillade avec l'armée en 2016.

Le Cachemire, région à majorité musulmane reste en proie au séparatisme et les groupes jihadistes ont par ailleurs souvent ciblé les pèlerins hindous se rendant à Amarnath par le passé. Au début des années 1990, le pèlerinage avait été interdit, à cause de l'embrasement de la lutte armée indépendantiste au Cachemire. Au début des années 2000 puis à nouveau en 2017, des attentats terroristes ont fait plusieurs dizaines de morts parmi les pèlerins. La menace est donc constante.

Des centaines de milliers de pèlerins pendant un mois et demi

Ce pèlerinage est une source de revenus saisonniers importante pour de nombreux Cachemiriens pauvres, notamment les nombreux porteurs qui aident les pèlerins pendant la marche ardue. Cela cause aussi des problèmes pour la population locale, qui vit déjà dans la région la plus militarisée au monde.

L'industrie du tourisme s'est notamment plainte cette année des restrictions sur l'utilisation de véhicules, qui fait partie des mesures de sécurité pendant le pèlerinage, et qui freinent considérablement l'activité touristique. L'ancienne chef du gouvernement du Cachemire a elle aussi dénoncé l'interdiction d'utiliser les autoroutes pendant le passage des pèlerins qui paralyse la population locale.
Conflit du Cachemire
Pour plus d'informations
Conflit du Cachemire.
Merci beaucoup à vous !

Posté par
shadowmiko Correcteur
re : Conflit du Cachemire 04-04-20 à 19:52

Oui, comme ça c'est très bien
Ca montre bcp mieux que les conflits religieux jouent un rôle majeur dans l'Inde actuelle, et notamment dans cette région.

Posté par
Historique
re : Conflit du Cachemire 04-04-20 à 21:20

Bonsoir ;
Merci beaucoup de m'avoir répondu !
Est ce que je peux ajouter plus?

Posté par
shadowmiko Correcteur
re : Conflit du Cachemire 05-04-20 à 09:58

Pour moi le sujet est bien traité, il n'est pas vraiment nécessaire de s'étendre davantage. Tu as expliqué les points clivant, explicité ce qui pouvait prêter à confusion...

C'est ok de mon côté

Attention lorsque tu mets une photo il faut aussi que tu en cites la source, sauf si elle est libre de droits

Posté par
Historique
re : Conflit du Cachemire 05-04-20 à 13:13

Bonjour ;
Merci beaucoup à vous !
"Thank you very much !"

Posté par
shadowmiko Correcteur
re : Conflit du Cachemire 05-04-20 à 20:43

You're welcome



Mentions légales - Retrouvez cette page sur l'île de l'histoire géographie
© digiSchool 2021

Vous devez être membre accéder à ce service...

identifiez-vous :


Rester sur la page

Fiches en rapport

parmi 87 fiches d'histoire

Désolé, votre version d'Internet Explorer est plus que périmée ! Merci de le mettre à jour ou de télécharger Firefox ou Google Chrome pour utiliser le site. Votre ordinateur vous remerciera !