Inscription / Connexion Nouveau Sujet
Niveau terminale
Partager :

discours politique Jacques Chirac

Posté par
Witaek
29-01-19 à 20:55

Bonsoir je dois faire un travail en histoire sur le Discours de politique générale de Jacques Chirac de 1986 et je me demandais s'il était possible que vous vérifiez ma réponse. N'étant pas très bon en politique, un regard extérieur sur mon travail me semble tout à fait appréciable. Voici donc la question à laquelle il faut répondre avec l'aide du texte qui suit : Montrez dans quelle mesure le programme présenté par Jacques Chirac reflète la théorie du New Public Managment, puis analisez le style que le Premier ministre veut donner à son gouvernement.

Et voici donc le texte :

<< Depuis des décennies, [...] la tentation française par excellence a été celle du dirigisme d'État. Qu'il s'agisse de l'économie ou de l'éducation, de la culture ou de la recherche, [...] c'est toujours vers l'État que s'est tourné le citoyen pour demander idées et subsides. Peu à peu, s'est ainsi construite une société administrée, et même collectivisée, où le pouvoir s'est concentré dans les mains d'experts formés à la gestion des grandes organisations. Ce système de gouvernement [...] n'est pas dénué de qualités : [...] il se concilie parfaitement avec le besoin de sécurité qui s'incarne dansl'État-Providence. Mais il présente deux défauts rédhibitoires : il se détruit lui-même, par obésité ; et surtout, il menace d'amoindrir les libertés individuelles. Les Français ont compris les dangers du dirigisme étatique et n'en veulent plus. [...] Il faut aller vers les valeurs qui nous ouvrent l'avenir [...] : liberté, création, responsabilité. [...] D'une part, les grands équilibres doivent être établis [...]; à cette fin, la politique monétaire fera preuve de rigueur, les dépenses et les déficits publics seront sévèrement comprimés [...]. D'autre part, l'économie française à besoin d'un supplément de liberté [...]; trois libertés fondamentales pour le bon fonctionnement des entreprises leur seront rapidement garanties : liberté de fixer des prix, liberté de commercer avec l'étranger sans contrôle, plus grande liberté dans la gestion des effectifs en vue d'éliminer les entraves à l'emploi. [...] La liste des entreprises qui pourront être dénationalisées dans les cinq prochaines années sera clairement indiquée. >>
Jacques Chirac, Discours de politique générale à l'Assemblée nationale, 9 avril 1986.

Et voilà ma réponse :

Ce discours a été prononcé par Jacques Chirac, le 9 avril 1986 devant l'assemblé Nationale peu de temps après sa prise de fonction du poste de premier ministre du gouvernement de François Mitterrand avec qui il “cohabite”, partageant avec celui-ci, des idées politiques divergentes. Il s'adresse ainsi aux membres du parlement mais également à tous les citoyens français. Jacques Chirac délivre ce discours après 5 ans de présidence socialiste qui ont menés de larges campagnes de nationalisation des entreprises et de décentralisation.
Dans ce dernier, Jacques Chirac exprime une vive critique du gouvernement, tel qu'il a été mené par ses prédécesseurs socialistes, qu'il juge trop interventionniste et qui ne laisse ainsi pas assez de liberté aux entreprises notamment dans le contrôle des prix, du crédit et dont les nationalisations sont trop nombreuses ; il appelle alors cela un vrai “dirigisme d'Etat”. S'est ainsi imposé un Etat fort à l'importance grandissante qui mènerait à  “une société administré, et même collectivisée” avec de nombreuses interventions  dans les domaines de “l'économie ou de l'éducation, de la culture ou de la recherche”. Jacques Chirac reconnait quand bien^même la qualité d'un tel gouvernement car “il se concilie parfaitement avec le besoin de sécurité qui s'incarne dans l'Etat-providence” mais exprime tout de même rapidement ses limites, par deux principaux défaut. Tout d'abord son”obésité” causée par l'augmentation des missions de l'Etat qui a entraîné une augmentation du nombre de fonctionnaires ; puis, par la menace des “libertés individuelles”, le poid de l'Etat entrave les libertés d'entreprendre et encadre trop les individus.
Il annonce ensuite la politique qu'il compte mener, en rupture avec celles qui ont été précédemment observées. Tout d'abord, il compte rétablir un équilibre des comptes publics et ainsi limiter les déficits “les dépenses et les déficits publics seront sévèrement comprimés”. Il compte ensuite rendre “trois libertés fondamentales” aux entreprises pour assurer leur bon fonctionnement : la “liberté de fixer les prix” qui étaient soumis au contrôle de l'État depuis 1945, la “liberté de commercer avec l'étranger sans contrôle”, et enfin  la “liberté dans la gestation des effectifs” qui retire l'obligation de soumettre les licenciements à une autorisation administrative”. Il prévoit également un grand nombre de privatisations en opposition aux nombreuses nationalisations des politiques précédentes. C'est dans cette mesure que le programme de Jacques Chirac reflète la théorie du New Public Managment qui vise à rapprocher la gestion des services publiques le plus possible de celle des entreprises privées dans une démarche de qui vise à les rendre plus efficaces.
Il s'agit donc bien ici d'un discours en rupture avec les concepts des politiques précédemment menées ; un discours auparavant incarné par Margaret Thatcher ou Ronald Reagan qui reprend les grandes directions du néolibéralisme avec une volonté de réduire le poids de l'Etat-providence, une volonté de privatisation et de rentabilisation des services publics ; politique théorisée sous le nom de New Public Managment.

Je vous remercie d'avance pour vos réponses ! Je reste à votre entière disposition, bonne soirée.

Posté par
gbm Moderateur
re : discours politique Jacques Chirac 30-01-19 à 20:35

Bonsoir,

Quand je relis ce discours, j'ai l'impression que les constats restent similaires 30 ans plus tard .

Blague à part, quelques remarques sur ta proposition : je te déconseille de paraphraser le discours comme tu le fais, tu risques d'être sanctionné pour cela.

OK pour la présentation du texte, il serait bien de rappeler le contexte dans lequel le discours a été prononcé :
-1981 : Mitterrand élu président de la République ; mise en place de mesures issues du Programme Commun de la gauche (rappeler les grandes lignes de ce programme : renationalisations, réformes sociétales, ...) :
- 1983 : "Tournant de la rigueur"
- 1986 : élections législatives à la proportionnelle ; arrivée de Jacques Chirac, début de la première cohabitation.

Sous la Ve République, la tradition veut qu'après sa nomination le Premier ministre prononce devant les députés un discours où il expose les grandes orientations de son programme de gouvernement, les principales réformes et mesures qu'il veut mettre en place. Il s'agit de la déclaration de politique générale (DPG).

Discours d'inspiration néolibéral, dans la droite ligne des politiques impulsées par Reagan et Thatcher (extrait de ) :
- dénonciation du poids de l'État-providence dans les pays développés après 1945 et de l'accroissement des interventions publiques dans l'économie ;
- promotion de l'économie de marché au nom de la liberté de l'individu et du développement économique ;
- dérégulation des marchés (qui doivent se « réguler eux-mêmes » par le jeu de la concurrence et des « lois du marché ») et la disparition progressive du secteur public au profit du privé.

Répondre à ce sujet

Seuls les membres peuvent poster sur le forum !

Vous devez être connecté pour poster :

Connexion / Inscription Poster un nouveau sujet
Une question ?
Besoin d'aide ?
(Gratuit)
Un modérateur est susceptible de supprimer toute contribution qui ne serait pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui serait contraire à la loi.


Mentions légales - Retrouvez cette page sur l'île de l'histoire géographie
© digiSchool 2019
17 requêtes   0.0194 sec.  

Vous devez être membre accéder à ce service...

Pas encore inscrit ?

1 compte par personne, multi-compte interdit !

Ou identifiez-vous :


Rester sur la page

Inscription gratuite

Fiches en rapport

parmi 87 fiches d'histoire

Désolé, votre version d'Internet Explorer est plus que périmée ! Merci de le mettre à jour ou de télécharger Firefox ou Google Chrome pour utiliser le site. Votre ordinateur vous remerciera !