Inscription / Connexion Nouveau Sujet
Niveau terminale
Partager :

Dm: L'historien et les mémoires de la guerre d'Algérie

Posté par
deadshot
06-10-18 à 17:11

Bonjour les amis, pourriez vous m'aider  je suis en Terminale S et je suis tres tres tres nul en étude critique de documents je n'arrive pas a faire une analyse c'est completement dingue.... Alors je viens vous soliciter car j'aimerais qu'une âme charitable vienne a mon secours....
J'ai un dm en histoire sur les memoires de la guerre d'algérie....
Je vous met le texte


Cinquante ans après sa fin, la guerre d?Algérie semble suffisamment éloignée de nous pour être devenue un événement appartenant de plein droit à l?histoire. [...] La guerre d?Algérie a si profondément déchiré la communauté nationale qu?il n?a pas été possible de reconstituer une mémoire nationale consensuelle. En effet, la mémoire collective de cette guerre est éclatée entre, au moins, trois tendances divergentes?: les partisans de l?Algérie française, ceux de l?indépendance de l?Algérie, et la majorité silencieuse de ceux qui ont évolué de la première à la deuxième position (à l?instar du général de Gaulle) tout en restant troublés par des sentiments confus et contradictoires. L?intégration de plusieurs populations venues d?Algérie dans des conditions très différentes (rapatriés européens, «?harkis?», immigrés et enfants d?immigrés algériens) renforce encore ces divergences. C?est pourquoi la guerre d?Algérie est longtemps restée une guerre sans nom (le mot «?guerre?» étant remplacé dans son cas par «?opérations de maintien de l?ordre?»), sans signification consensuelle et sans commémoration officielle. La commémoration du 19?mars 1962 comme fin de la guerre d?Algérie, organisée depuis 1963 par une grande association d?Anciens combattants en Afrique du Nord, la FNACA, et par un nombre croissant de municipalités, provoque chaque année de véhémentes protestations d?autres associations d?Anciens combattants et de rapatriés français et français musulmans d?Algérie, pour lesquels cette date rappelle une défaite, et le début de la pire période de la guerre. [...]

Les historiens ont donc un rôle à jouer dans l?élaboration de la mémoire collective, en concurrence ou en coopération avec d?autres acteurs. Mais dans ce processus d?élaboration de la mémoire collective, les historiens se trouvent en concurrence avec des groupes porteurs de mémoires antagonistes, dont la rivalité mérite de plus en plus le nom de «?guerre des mémoires?». [...] Cinquante ans après son dénouement, l?histoire de la guerre d?Algérie ne manque plus de sources?: à celles de l?histoire dite «?immédiate?» (sources orales, audiovisuelles, périodiques et livres surabondants) elle ajoute depuis 1992 les archives publiques françaises en voie d?ouverture.

Guy Pervillé, «?L?historien et les mémoires de la guerre d?Algérie?», Historiens?et Géographes, numéro?420, octobre-novembre 2012.

Pourriez vous m'aider ?
cordialement deadshot

Posté par
gbm Moderateur
re : Dm 06-10-18 à 17:45

Bonjour,

Normalement, une étude critique d'un document lors de l'épreuve du bac est accompagnée de questions, non ?





Si ce n'est pas le cas, je te conseille dans un premier temps de présenter le document, son auteur et le sujet abordé.

Il y a un certain nombre de termes qui font échos à ton programme, il faut donc que tu sois capable de savoir de quoi il s'agit :

Citation :
Cinquante ans après sa fin, la guerre d'Algérie semble suffisamment éloignée de nous pour être devenue un événement appartenant de plein droit à l'histoire. [...] La guerre d'Algérie a si profondément déchiré la communauté nationale qu'il n'a pas été possible de reconstituer une mémoire nationale consensuelle. En effet, la mémoire collective de cette guerre est éclatée entre, au moins, trois tendances divergentes?: les partisans de l'Algérie française, ceux de l'indépendance de l'Algérie, et la majorité silencieuse de ceux qui ont évolué de la première à la deuxième position (à l'instar du général de Gaulle) tout en restant troublés par des sentiments confus et contradictoires. L'intégration de plusieurs populations venues d'Algérie dans des conditions très différentes (rapatriés européens, «?harkis?», immigrés et enfants d'immigrés algériens) renforce encore ces divergences. C'est pourquoi la guerre d'Algérie est longtemps restée une guerre sans nom (le mot «?guerre?» étant remplacé dans son cas par «?opérations de maintien de l'ordre?»), sans signification consensuelle et sans commémoration officielle. La commémoration du 19?mars 1962 comme fin de la guerre d'Algérie, organisée depuis 1963 par une grande association d'Anciens combattants en Afrique du Nord, la FNACA, et par un nombre croissant de municipalités, provoque chaque année de véhémentes protestations d'autres associations d'Anciens combattants et de rapatriés français et français musulmans d'Algérie, pour lesquels cette date rappelle une défaite, et le début de la pire période de la guerre. [...]

Les historiens ont donc un rôle à jouer dans l'élaboration de la mémoire collective, en concurrence ou en coopération avec d'autres acteurs. Mais dans ce processus d'élaboration de la mémoire collective, les historiens se trouvent en concurrence avec des groupes porteurs de mémoires antagonistes, dont la rivalité mérite de plus en plus le nom de «?guerre des mémoires?». [...] Cinquante ans après son dénouement, l'histoire de la guerre d'Algérie ne manque plus de sources?: à celles de l'histoire dite «?immédiate?» (sources orales, audiovisuelles, périodiques et livres surabondants) elle ajoute depuis 1992 les archives publiques françaises en voie d'ouverture.

Guy Pervillé, «?L'historien et les mémoires de la guerre d'Algérie?», Historiens?et Géographes, numéro?420, octobre-novembre 2012.


Dès lors, tu peux définir une problématique et construire ton plan d'étude.

Posté par
deadshot
re : Dm: L'historien et les mémoires de la guerre d'Algérie 06-10-18 à 18:38

Merci l'ami !
J'ai reussi mais une derniere petite aide au niveau de ce paragraphe je n'arrive pas a treouver d'idée ...

Les historiens ont donc un rôle à jouer dans l?élaboration de la mémoire collective, en concurrence ou en coopération avec d?autres acteurs. Mais dans ce processus d?élaboration de la mémoire collective, les historiens se trouvent en concurrence avec des groupes porteurs de mémoires antagonistes, dont la rivalité mérite de plus en plus le nom de «?guerre des mémoires?». [...] Cinquante ans après son dénouement, l?histoire de la guerre d?Algérie ne manque plus de sources?: à celles de l?histoire dite «?immédiate?» (sources orales, audiovisuelles, périodiques et livres surabondants) elle ajoute depuis 1992 les archives publiques françaises en voie d?ouverture.

Posté par
gbm Moderateur
re : Dm: L'historien et les mémoires de la guerre d'Algérie 07-10-18 à 10:47

Salut,

Lis ceci :

Regarde aussi ce quelques slides, en particulier la toute dernière :



Répondre à ce sujet

Seuls les membres peuvent poster sur le forum !

Vous devez être connecté pour poster :

Connexion / Inscription Poster un nouveau sujet
Une question ?
Besoin d'aide ?
(Gratuit)
Un modérateur est susceptible de supprimer toute contribution qui ne serait pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui serait contraire à la loi.


Mentions légales - Retrouvez cette page sur l'île de l'histoire géographie
© digiSchool 2018
17 requêtes   0.0419 sec.  

Vous devez être membre accéder à ce service...

Pas encore inscrit ?

1 compte par personne, multi-compte interdit !

Ou identifiez-vous :


Rester sur la page

Inscription gratuite

Fiches en rapport

parmi 87 fiches d'histoire

Désolé, votre version d'Internet Explorer est plus que périmée ! Merci de le mettre à jour ou de télécharger Firefox ou Google Chrome pour utiliser le site. Votre ordinateur vous remerciera !