Niveau première
Partager :

Guerre russo-japonaise

Posté par
Historique
14-04-20 à 14:58

Bonjour à tous ;
J'ai une petite question merci beaucoup d'avance !
Quelles sont les raisons qui ont conduit à la guerre entre les empires russe et japonais entre les années 1904 et 1905?
Alors je propose ;
Une guerre a éclaté entre l'Empire japonais et l'Empire russe le 8 février 1904 jusqu'au 5 septembre 1905, la guerre a pris fin avec la signature du traité de Portsmouth négocié par le président américain Theodore Roosevelt, et cette guerre a aidé le Japon à devenir une superpuissance et a également contribué au déclenchement de la révolution russe.
La guerre a commencé en 1904 en raison d'une lutte coloniale pour coloniser la Corée, car la Russie avait pénétré dans ces zones et refusé de négocier avec le Japon pour diviser les sphères d'influence et sans déclarer la guerre, le Japon a attaqué Port Arthur et assiégé la flotte russe, et le Japon a saisi Port Arthur et a vaincu les Russes à McDenna 1905 lors de la bataille de Tsushima, où Une importante flotte russe a été détruite. Sur 34 navires russes, 21 navires ont été coulés, 7 familles capturées, 6 désarmées, 4 545 soldats russes ont été capturés et 6 106 prisonniers ont été capturés. Du côté japonais, le Japon a perdu 116 hommes et 3 torpilleurs.
La guerre a commencé avec une attaque japonaise surprise de la flotte russe stationnée à Port Arthur en Mandchourie, qui était sous le contrôle des forces russes, puis le gouvernement japonais a officiellement déclaré la guerre à la Russie le 10 février 1904.
La flotte japonaise a vaincu les forces navales russes lors de leur premier affrontement à "Tsushima". Sur le terrain, malgré ses progrès, les forces japonaises ont subi de lourdes pertes, et les deux parties en conflit n'ont pas hésité à accepter l'offre de médiation présentée par le président américain "Theodore Roosevelt". La guerre s'est terminée avec la signature Accord de Portsmouth au New Hampshire, États-Unis.
La guerre a duré plus longtemps que prévu et le bilan des pertes matérielles et humaines a été élevé malgré la sortie victorieuse de cette guerre du Japon, selon l'accord de "Portsmouth" signé le 5 septembre 1905. La Russie a retiré ses forces présentes en Corée et a annexé le Japon au sud de la péninsule de Sakhaline. De  nombreux droits russes sur la Chine lui ont également été transférés , tels que des concessions commerciales dans la "péninsule du Liaodong", l'extension du chemin de fer dans le sud de la Mandchourie et l'exploitation des mines de charbon à Fushun
Guerre russo-japonaise
source
Merci beaucoup d'avance !

Posté par
shadowmiko Correcteur
re : Guerre russo-japonaise 14-04-20 à 20:37

Salut !

C'est bien mais tu devrais introduire la situation géopolitique de l'Asie à cette époque. Notamment concernant la Chine, la Corée, etc.

Posté par
Historique
re : Guerre russo-japonaise 15-04-20 à 13:51

Bonjour ;
Tout d'abord je te souhaite une bonne anniversaire .
Ensuite :
Le Japon, première puissance asiatique à moderniser son économie et son armée, sort vainqueur de sa première guerre contre la Chine (1894-1895).

La Russie profite aussi de l'affaiblissement chinois pour renforcer sa domination sur la Sibérie, notamment à travers l'action de Nikolaï Mouraviov-Amourski qui obtient la signature du traité d'Aigun (1858) et est à l'origine de la fondation de Vladivostok. Le ministre Serge Witte contribue à l'essor de la Sibérie par la construction du Transsibérien entre 1891 et 1903.

Les États-Unis renforcent leur position en Extrême-Orient en évinçant l'Espagne lors de la guerre hispano-américaine (1898) suivie de la guerre américano-philippine (1899-1902).

En Chine, la mainmise occidentale traduite par les privilèges des concessions étrangères en Chine déclenche un mouvement populaire, anti-occidental et anti-chrétien, la révolte des Boxers (1899-1901), encouragé par l'impératrice Cixi mais finalement écrasé par une expédition militaire internationale.

La rivalité entre les empires russe et japonais donne lieu à la guerre russo-japonaise de 1904-1905 : le Japon en sort vainqueur et s'établit en Corée et en Mandchourie par le traité de Portsmouth
Guerre russo-japonaise
source.
Merci beaucoup à vous !

Posté par
shadowmiko Correcteur
re : Guerre russo-japonaise 15-04-20 à 23:08

Très bien !

Citation :
Tout d'abord je te souhaite une bonne anniversaire

Je te remercie

Citation :
En Chine, la mainmise occidentale traduite par les privilèges des concessions étrangères en Chine déclenche un mouvement populaire, anti-occidental et anti-chrétien, la révolte des Boxers (1899-1901), encouragé par l'impératrice Cixi mais finalement écrasé par une expédition militaire internationale.
Oui, pour ta culture tu peux t'intéresser aux guerres de l'Opium qui ont émaillé le XIXème siècle

Pour le reste c'est très bien

Posté par
Historique
re : Guerre russo-japonaise 16-04-20 à 10:50

Bonjour ;
Les guerres de l'opium sont des conflits motivés par des raisons commerciales qui opposèrent la Chine de la dynastie Qing, voulant interdire le commerce de l'opium sur son territoire, à plusieurs pays occidentaux, au xixe siècle.
Depuis 1773, le Royaume-Uni dispose du monopole de la vente d'opium en Chine. Le Royaume-Uni cherche alors à affaiblir la Chine et la forcer à l'ouverture aux puissances étrangères. En 1800, la Chine interdit la culture du pavot pour réduire l'hégémonie du royaume britannique sur le marché chinois, mais le Royaume-Uni importe alors le pavot d'Inde pour continuer à alimenter le marché chinois. La première guerre de l'opium est déclenchée lorsque la Chine interdit l'importation et la consommation d'opium en 1839.
La première guerre de l'opium se déroula de 1839 à 1842 et opposa la Chine au Royaume-Uni.
==>Cession de Hong Kong.
==>Victoire britannique, traité de Nankin
La seconde guerre de l'opium se déroula de 1856 à 1860 et vit cette fois l'intervention de la France, des États-Unis et de la Russie aux côtés du Royaume-Uni. Le nom par lequel est désignée cette guerre s'explique dans la mesure où elle peut être considérée comme le prolongement de la première guerre de l'opium.
==>Victoire occidentale, traité de Tianjin. (1858)
Le conflit fit émerger des tensions provoquées par le renforcement des lois anti-opium du gouvernement Qing en réponse à l'intensification par les Britanniques de leurs exportations illégales en Chine de l'opium qu'ils produisaient dans l'Inde britannique.

La Chine perdit les deux guerres, et fut contrainte d'autoriser le commerce de l'opium financé par la banque HSBC, et de signer des traités inégaux, ayant pour conséquences l'ouverture de certains ports et le legs de Hong Kong à la Grande-Bretagne. Plusieurs autres pays occidentaux en profitèrent pour signer des traités inégaux avec la Chine, forçant ainsi son ouverture au commerce. L'influence étrangère eut pour conséquence la Révolte des Boxers (1899-1901), et la chute de la dynastie Qing (1911).
Merci beaucoup à vous !

Posté par
shadowmiko Correcteur
re : Guerre russo-japonaise 16-04-20 à 11:01

C'était pour toi, mais c'est bien d'avoir fait un résumé

Mais comme tu vois cela a provoqué un déclin chinois et engendré au contraire des hégémonies étrangères en Chine

Posté par
Historique
re : Guerre russo-japonaise 16-04-20 à 12:33

Bonjour ;
La première guerre de l'opium est un conflit militaire, motivé par des raisons commerciales, entre le Royaume-Uni et l'empire Qing en Chine de 1839 à 1842. Il est considéré comme la première manifestation du déclin de l'empire de Chine, incapable de résister à l'Occident. Ce déclin entraîne la Chine, soumise à l'impérialisme tant occidental que nippon, dans une longue période d'instabilité et d'affaiblissement croissant de sa souveraineté. Cette période de l'histoire chinoise est jalonnée par l'extension des concessions territoriales aux puissances étrangères, des défaites militaires majeures notamment lors de la première et de la seconde guerre contre le Japon, ainsi que lors de la guerre avec la France, la chute du système impérial, remplacé en 1912 par la République de Chine, et finalement, la proclamation de la République populaire de Chine en 1949.
Les Chinois connaissent déjà l'opium comme analgésique, mais à partir du xviie siècle, ils l'utilisent comme drogue ou stimulant. L'opium provient d'Inde, et les Portugais sont les premiers à leur en vendre.

Les Britanniques se lancent dans ce commerce lucratif qui se développe : en 1729, environ 200 caisses d'opium entrent chaque année en Chine ; à la fin du xviiie siècle, le chiffre dépasse les 4 000 unités, et en 1838, plus de 40 000 caisses sont vendues par les Américains et les Britanniques.

Les Britanniques exigent d'être payés en lingots d'argent, récupérant ainsi le précieux métal précédemment cédé dans le commerce du thé. La balance commerciale entre la Chine et l'Empire britannique s'inverse rapidement et spectaculairement en faveur des Britanniques. La corruption des fonctionnaires chinois contrôlant le trafic de drogue en Chine devient préoccupante en même temps que la drogue provoque des ravages dans la population. L'Empereur décide alors de réagir en s'en prenant aux intérêts britanniques.
En 1798, le gouvernement du Premier ministre britannique William Pitt envoie une ambassade à Pékin pour négocier un accord sur les échanges commerciaux, sur la base de cette situation nouvelle. L'empereur, refusant de se laisser « forcer la main » à cause de l'opium, préfère fermer son pays aux commerçants et aux missionnaires européens.
La guerre:
En avril 1840, une armada britannique est mise sur pied : 16 vaisseaux de ligne, 4 canonnières, 28 navires de transport, 540 canons et 4 000 hommes. Sous le commandement de l'amiral Elliot, ils arrivent au large de Canton en juin 1840. Un croiseur britannique bombarde Canton et occupe l'archipel voisin de Zhoushan  (incident d'où est tiré le terme de « diplomatie de la canonnière »). Les Britanniques attaquent Canton mais sans succès, car Lin a fait planter des pieux retenus par des chaînes dans le port pour empêcher les bateaux d'accoster. Il y a aussi une milice qui défend la ville.

Les Britanniques conquièrent Hong Kong (alors un avant-poste mineur) et en font une tête de pont. Les combats commencent réellement en juillet, quand les HMS Volage  et HMS Hyacinth  défont 29 navires chinois. Les Britanniques capturent le fort qui gardait l'embouchure de la rivière des Perles — la voie maritime entre Hong Kong et Canton.

La cour chinoise prend peur. Lin Zexu tombe en disgrâce (condamné à l'exil) et il est remplacé par un aristocrate, Qishan.
Des négociations ont lieu à Canton : Qishan fait démolir les fortifications de Lin, dissoudre la milice en novembre 1840 et réduire le nombre de soldats.

Les Britanniques revendiquent :
•la reprise du commerce avec le Royaume-Uni ;
•le remboursement des stocks d'opium détruits ;
•la suzeraineté sur Hong Kong (anciennement Îles Victoria).
-Qishan refuse. Les Britanniques tentent de le faire plier en attaquant et s'emparant de quelques ouvrages de fortification. Qishan prend peur et accepte les revendications : il signe avec Charles Elliot la Convention de Chuanbi par laquelle Hong Kong est accordé aux Britanniques ainsi qu'une indemnité de six millions de dollars. Elle ne sera jamais ratifiée. La cour chinoise pense que l'acceptation de Qishan ne concerne que la reprise du commerce. En apprenant que cela va beaucoup plus loin, l'empereur décide de destituer Qishan (condamné à mort pour mauvais services, puis à l'exil) et déclare la guerre aux Britanniques le 29 janvier 1841. L'empereur remplace Qishan par Yishan.
En 1841, les forces britanniques occupent la région autour de Canton, puis prennent la ville voisine de Ningpo (Ningbo) et le poste militaire de Chinhai (district de Zhenhai à Ningbo).
Dans la province de Canton, les Britanniques se rendent vite maîtres des endroits stratégiques. Yishan met plusieurs semaines à arriver à Canton ; l'assaut qu'il lance contre les Britanniques est repoussé et les Chinois se replient à l'intérieur de la ville. Yishan demande l'armistice et une convocation d'armistice (convention sur le rachat de Canton) est signée le 27 mai 1841. Cette convocation engage les Chinois à racheter Canton pour 6 millions de dollars aux Britanniques (dont un million le jour même). Mais elle repose sur un double malentendu utilisé par les diplomates britanniques : les Chinois considèrent cette action comme un prêt commercial, alors que les Britanniques n'ont renoncé ni à l'indemnisation des stocks d'opium, ni à Hong Kong.
les traités;
Le 29 août 1842, les représentants de la Cour signent à bord d'une canonnière britannique le fameux traité de Nankin. Ce traité sera complété par la suite par deux autres traités conclus le 28 juillet 1843 et le 8 octobre 1843 (traité du Bogue).Ces trois traités reconnaissent aux Britanniques les droits suivants :
1re clause : la cession de Hong Kong qui deviendra une place militaire et économique
2e clause : cinq ports sont ouverts : Xiamen, Canton, Fuzhou, Ningbo et Shanghai. Les Britanniques obtiennent le droit de s'installer dans ces ports et d'y vivre avec leurs familles (pour les marchands). Le traité de Humen autorise la construction d'édifices dans ces ports.
3e clause: indemnités de guerre (frais + opium) : 21 millions de yuans, soit 1/3 des recettes du gouvernement impérial, à verser selon un échéancier de quatre ans.
4e clause : douanes : les commerçants britanniques sont assujettis au paiement de droits sur les importations et exportations ; le montant est désormais fixé par les Chinois et les Britanniques.
5e clause : droit de la juridiction consulaire : en cas de litige entre un Chinois et un Britannique, une juridiction britannique tranchera sur la base des lois britanniques.
6e clause : la nation la plus favorisée : si la Chine signe un traité avec une autre puissance, le privilège accordé à la nation en question sera également accordé au Royaume-Uni.
D'autres nations (États-Unis d'Amérique, France) demandent les mêmes privilèges que ceux accordés au Royaume-Uni.
États-Unis : en 1842, revendiquent les mêmes droits commerciaux et légaux. En 1844, ils les obtiennent par le traité de Wangxia (village près de Macao)
France : avant la guerre de l'opium, les Français étaient mal placés commercialement, mais ils obtiennent eux aussi les mêmes droits en octobre 1844 par le traité de Whampoa. Ils obtiennent de plus le droit de construire des églises et d'établir des cimetières. Quelques jours après, ils obtiennent le droit d'évangéliser.
Conséquences:
Après les traités de Nankin, l'économie chinoise s'ouvre aux puissances étrangères et vice-versa. La Chine exporte plus de 100 millions de livres sterling de thé, deux fois plus qu'auparavant. De 12 000, les Chinois exportent désormais 20 000 balles de soies en 1840, par le biais des Britanniques. Les commerçants étrangers s'emploient à renforcer leur position et s'installent surtout à Shanghai (concession britannique en 1841, concession américaine en 1845, puis concession internationale). Shanghai devient une concession française en 1849 (enclave juridique avec ressemblance architecturale avec une ville française). Le commerce de l'opium continue de se développer. Il n'est toujours pas légal mais toléré : 40 000 caisses en 1838, 50 000 en 1850, 80 000 en 1863 (double en 25 ans).
Conséquences financières

Avant 1821, la caisse est vendue entre 1 000 et 2 000 reales (monnaie d'or mexicaine alors très appréciée dans le commerce en Orient). Après 1838, entre 700 et 1 000 reales. La monnaie était le liang (traduit par taël en français). Le liang correspond à un poids d'argent variable (37 g environ) et 1 liang = 1 000 sapèque (en cuivre). Les Chinois paient en liang. La monnaie d'argent se raréfie en Chine, sa valeur augmente au détriment de la monnaie en cuivre. L'inflation monte :
• Avant 1820, 1 liang = 1 000 sapèques
•En 1845, 1 liang = 2 200 sapèques.
Cette hausse se reflète sur les Chinois qui n'ont que des sapèques ; les impôts doublent.
Conséquences sociales
À la campagne, les paysans s'endettent de plus en plus auprès des propriétaires fonciers. Les paysans mendient, se font bandits, rejoignent des sociétés secrètes.

En ville : le sort des artisans n'est guère plus enviable. Les produits étrangers (cotonnades et fils) peuvent se déverser sur le marché chinois. Chômage pour certains, d'autres meurent de faim. Entre 1841 et 1849, on dénombre 100 soulèvements populaires environ, comme la révolte des Taiping par exemple. Cette colère populaire se déverse contre les étrangers (mouvements d'hostilité) comme à Canton ou à Fuzhou.
La population se retourne aussi contre la cour, mais la révolte sera matée. En 1851, l'empereur Xian Feng accède au trône, les négociateurs des traités tombent en disgrâce et les Chinois veulent reprendre ce qu'ils ont consenti à donner sous la contrainte.
La seconde guerre de l'opiumdura de 1856 à 1860 et opposa la Chine à la France et au Royaume-Uni (soutenus par les États-Unis et la Russie). Cette guerre peut être vue comme le prolongement de la première guerre de l'opium (1839-1842), dans laquelle ces puissances désiraient imposer à l'empire mandchou de la dynastie Qing l'autorisation du commerce de l'opium, d'où le nom que l'on lui a attribué.
Les conséquences:
Les conséquences de la seconde guerre de l'opium sont :

Au niveau économique, l'empire doit donner de grosses sommes d'argent aux pays contre lesquels il a été en guerre. De plus, la balance commerciale du pays reste déficitaire, car les exportations de thé ne suffisent toujours pas à équilibrer l'argent que les Chinois utilisent pour acheter l'opium. Durant les guerres de l'opium, les Russes ont profité du chaos régnant dans le pays pour envahir quelques territoires chinois. La Chine doit verser 50 millions de roubles au tsar pour tout récupérer.

La Chine est considérablement affaiblie par les deux guerres qui viennent de la ravager, mais aussi la révolte des Taiping qui continuera à faire rage jusqu'en 1864. Les puissances de l'époque en ont profité pour s'emparer de territoires. Ainsi, la Chine perd l'Annam au profit de la France, la Corée qui devient indépendante et beaucoup d'autres régions du grand empire chinois.

Au niveau culturel, les pays qui ont gagné la guerre ont pillé de nombreux trésors comme les objets du « Palais d'Eté », qui sur l'ordre de Lord Elgin a même été brûlé par l'armée anglaise par la suite.

Au niveau de la société, les pays vainqueurs peuvent continuer le commerce de l'opium, ce qui fait que de très nombreux consommateurs sortent de la clandestinité.

La Chine vit une période difficile à surmonter, et l'impératrice Cixi décide qu'il est temps que la Chine commence à se moderniser en prenant exemple sur les pays plus développés. Elle s'industrialise, commence à créer des armes, ses ports se développent et les bateaux à vapeur apparaissent, les lignes de chemin de fer arrivent dans le pays… Une des conséquences principales de la deuxième guerre de l'opium est donc la modernisation de la Chine, qui s'ouvre enfin sur le monde extérieur, ce qui lui permet de se développer.
L'empire chinois a donc perdu toute sa puissance à cause des guerres de l'opium. Leurs conséquences ont été catastrophiques pour le pays, qui mettra des décennies à s'en remettre.
Merci beaucoup à vous !

Posté par
shadowmiko Correcteur
re : Guerre russo-japonaise 16-04-20 à 14:29

Je vois que ces conflits t'intéressent

Si tu aimes les BDs je te conseille à ce sujet LaoWai, d'Alcante, Bollée et Besse. C'est un autre registre mais ce n'est pas mal documenté. En plein dans la seconde guerre de l'Opium

Posté par
Historique
re : Guerre russo-japonaise 16-04-20 à 21:53

Bonsoir ;
Merci beaucoup à vous !

C'est ça ?

Posté par
shadowmiko Correcteur
re : Guerre russo-japonaise 17-04-20 à 09:41

C'est bien ça
Ce n'est pas une BD historique à proprement parler mais elle est bien implantée dans ce contexte, et pas mal documentée. Avec un dessin que personnellement j'apprécie beaucoup

Posté par
Historique
re : Guerre russo-japonaise 17-04-20 à 11:09

Bonjour ;
D'accord merci beaucoup à vous !
Je vais essayer de le lire.
Est ce que je dois ajouter autres choses ?

Posté par
shadowmiko Correcteur
re : Guerre russo-japonaise 17-04-20 à 14:36

C'est pour toi uniquement si tu en as l'occasion et si tu aimes les BDs.

Pour moi c'est ok, je pense que tu as fait le tour du sujet

Posté par
Historique
re : Guerre russo-japonaise 17-04-20 à 21:33

Bonsoir ;
Merci beaucoup à vous
"Thank you very much"
_Je ne connais pas bien les BDs=bondes dessinées historique.En tous cas merci beaucoup pour le sujet (LaoWai, d'Alcante, Bollée et Besse.)

Posté par
shadowmiko Correcteur
re : Guerre russo-japonaise 19-04-20 à 11:23

Je t'en prie



Mentions légales - Retrouvez cette page sur l'île de l'histoire géographie
© digiSchool 2021

Vous devez être membre accéder à ce service...

identifiez-vous :


Rester sur la page

Fiches en rapport

parmi 87 fiches d'histoire

Désolé, votre version d'Internet Explorer est plus que périmée ! Merci de le mettre à jour ou de télécharger Firefox ou Google Chrome pour utiliser le site. Votre ordinateur vous remerciera !