Fiche de histoire géographie
> >

L'orient Ancien

Partager :


I. Apparition des premiers Etats.

1. En Mésopotamie.

Les premiers Etats apparaissent en Mésopotamie (dans la région de l'Irak actuel) vers 3500 avant J-C. C'est aussi en Mésopotamie que sont apparus l'agriculture et l'élevage vers 8000 avant J-C. Les premiers Etats ne ressemblent pas du tout à ceux existants aujourd'hui. Il s'agit de "cités-Etats". Une cité-Etat est en fait un Etat gouverné par un roi, regroupant une ville et la campagne environnante.

En Mésopotamie, le territoire est donc divisé en plusieurs cités-Etats.
Situer la Mésopotamie.
Le mot "Mésopotamie" se divise en deux parties. En grec, "Mésos" signifie "au milieu" et "potamos" signifie "fleuve". La Mésopotamie est donc la région qui se situe entre deux fleuves. Ces deux cours d’eau sont le Tigre, à l'est et l'Euphrate, à l'ouest. D'ailleurs, si l'on compare avec une carte moderne, on se rend compte que la majeure partie de la Mésopotamie se trouve dans l'Irak actuel. Cette région était très importante pour deux raisons principales : la terre y était très riche et il s'agissait d'un carrefour entre l'Occident et l'Orient (Même si le commerce n'était pas encore très développé à l'époque dont traite ce chapitre).



2. En Egypte.

L'Egypte, par contre, était gouvernée par un roi appelé "Pharaon" qui dirigeait un immense royaume, divisé en deux parties : la Haute-Egypte et la Basse-Egypte. Les gens croyaient que le pouvoir du Pharaon lui venait des dieux et que lui-même était une sorte de dieu vivant. Le pharaon pouvait donc agir comme bon lui semblait. Aujourd'hui, c'est ce qu'on qualifie de "pouvoir absolu de droit divin".
Situer l'Egypte.
L'Egypte se trouve au nord-est du continent africain. Ce royaume est traversé par le Nil, le fleuve le plus long au monde (plus long donc que l'Amazone, contrairement à ce qu'on a longtemps cru) qui se jette dans la Méditerranée. Le pays est divisé en deux parties (autrefois indépendantes) que sont la Basse-Egypte et la Haute-Egypte.




II. Apparition de l'écriture.

1. Où et quand ?

Encore une fois, il s'agit de la Mésopotamie. L'écriture aurait été inventée vers 3500 avant J-C dans la région de Sumer (sud de l'Irak actuel et donc en Mésopotamie).

2. Pourquoi ?

Pour s'organiser et se développer, les cités-Etats ont besoin de lois. Mais ces lois doivent pouvoir être montrées à tout le monde, sinon chacun peut en faire à sa guise et inventer ses propres lois. Pour remédier à cela, on invente l'écriture, qui sert donc à faire les lois, à régler les litiges, à envoyer des messages à d'autres personnes, mais également à permettre aux marchands de compter leurs biens et de faire du commerce.

3. Cette écriture est-elle efficace ?

L'écriture inventée en Mésopotamie est une écriture "pictographique", c'est à dire qu'elle associe l'image et le mot. Un bon scribe est un bon dessinateur. Malheureusement, cette écriture n'est pas très efficace, car elle ne peut exprimer que des idées très simples. L'écriture pictographique évolue donc rapidement vers une écriture appelée "cunéiforme" qui permet d'exprimer des idées plus complexes.

4. Comment écrivait-on ?

L'écriture se faisait sur des plaquettes d'argiles durcies au feu au moyen d'un "calame", qui est un morceau de roseau taillé en pointe. Par conséquent, l'encre pour l'écriture n'existait pas encore et les scribes gravaient dans l'argile ce qu'ils souhaitaient écrire.

5. Et les hiéroglyphes alors ?

Les hiéroglyphes sont apparus plus tard (vers 3000 avant J-C.), en Egypte cette fois. Cette écriture est bien plus complexe que l'écriture cunéiforme inventée en Mésopotamie. Ils s'écrivent sur des papyrus, qui sont créés à partir de plantes du même nom poussant abondamment dans le delta du Nil. Toutefois, contrairement à l'écriture cunéiforme, les hiéroglyphes s'écrivent avec de l'encre, sur des parchemins. Les scribes utilisent également un calame, sauf que l'extrémité n'est pas taillée en pointe mais mâchonnée pour pouvoir servir de pinceau.


III. Analyse d'une cité-Etat de la Mésopotamie, Ouruk.

1. La cité-Etat d'Ouruk.

Comme toute cité-Etat, Ouruk est constituée d'une ville et des campagnes environnantes.

La ville est entourée par des remparts et défendue par des soldats. Les habitants de la ville sont généralement des artisans et des commerçants (qui utilisent donc les premières apparitions de l'écriture pour développer leurs activités).
Les campagnes sont cultivées par des paysans qui vivent de l'agriculture et fournissent une partie de leurs récoltes à la ville. En cas d'attaque, les paysans peuvent se réfugier à l'abri dans la ville.
La religion est très présente dans la ville. L'exemple le plus marquant est la "ziggourat" qui est un immense édifice religieux à plusieurs étages.

Ouruk est donc le modèle type de la cité-Etat, car :

   Elle est dirigée par un roi unique, choisi par les dieux.
   Ce roi a tous les pouvoirs sur un peuple qui lui est entièrement soumis.
   L'économie repose sur trois piliers centraux : l'agriculture, l'artisanat, le commerce. De ces trois piliers, l'agriculture est le plus ancien. L'artisanat et le commerce n'ont commencé à se développer que bien plus tard.

2. Les concepts à retenir.

Les principaux concepts à retenir :
   Cité-Etat : il s'agit d'un petit Etat constitué d'une ville et de ses environs directs.
   Mésopotamie : Région géographique située entre l'Euphrate et le Tigre.
   Ziggourat : édifice religieux à plusieurs degrés.

3. Une légende formidable, l'épopée de Gilgamesh.

Ouruk n'est pas n'importe quelle cité-Etat, il s'agit de celle qu'a gouvernée le roi Gilgamesh, dont la légende est l'un des premiers récits écrits que les archéologues ont pu trouver.

Gilgamesh aurait donc été le cinquième roi d'Ouruk. Un roi à ce point sanguinaire que ses sujets implorèrent les dieux de lui envoyer un combattant pour le tuer. Les dieux exécutèrent ces vœux et envoyèrent Enkidu. Toutefois, les deux héros s'affrontèrent sans parvenir à se vaincre, étant de force égale.

Après cela, les deux amis sont attaqués par le taureau géant Anu, envoyé par Ishtar, la déesse de l'Amour et de la Guerre, furieuse que Gilgamesh ait refusé ses avances. Mais les deux amis tuent Anu et raillent Ishtar. Les dieux décident que tout cela doit finir et rendent Enkidu malade. L'ami de Gilgamesh mettra 12 jours pour mourir.

Gilgamesh se lance alors à la recherche de l'immortalité, avant de se rendre compte que, sans l'appui des dieux, elle était impossible à obtenir. Alors, le héros décide de rentrer chez lui pour profiter de la vie qui lui reste et aider son peuple à survivre.
Publié le
ceci n'est qu'un extrait
Pour visualiser la totalité des cours vous devez vous inscrire / connecter (GRATUIT)
Inscription Gratuite se connecter


Mentions légales - Retrouvez cette page sur l'île de l'histoire géographie
© digiSchool 2017
25 requêtes   0.0077 sec.  

Vous devez être membre accéder à ce service...

Pas encore inscrit ?

1 compte par personne, multi-compte interdit !

Ou identifiez-vous :


Rester sur la page

Inscription gratuite

Fiches en rapport

parmi 87 fiches d'histoire

Désolé, votre version d'Internet Explorer est plus que périmée ! Merci de le mettre à jour ou de télécharger Firefox ou Google Chrome pour utiliser le site. Votre ordinateur vous remerciera !