1 2 +


Posté par
gbm Webmaster
re : La mer de Chine méridionale 25-11-20 à 12:16

Bonjour,

Ta reprise est beaucoup mieux, on tient le bon bout !

Feinta @ 24-11-2020 à 23:57

d'accord merci. Oui effectivement...

Dans le tableau vous avez mis dans puissance économique :  «  ce développement conjoint qui légitime l'affirmation que la Chine a des droits historiques sur la quasi-totalités de la mer de Chine«  mais vous avez dit qu'il ne faut pas le mettre quand je l'ai mis dans le développement ?
Il faut prendre du recul et le développer l'intérêt économique de cette revendication d'espace maritime, comme je l'ai écrit plus haut : "tout le modèle économique actuel (transports, industrie, électricité, ...) dépend essentiellement des énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon). Donc sécuriser son approvisionnement énergétique est primordial pour un pays. C'est sur cela qu'il faut mettre l'accent. Et donc pour sécuriser son approvisionnement, il faut chercher à le diversifier en prospectant des nouveaux champs pétrolifères, etc.
D'autre part, le fait de passer des accords et donc de faire exploiter ces ressources par des entreprises chinoise, c'est d'autant plus préserver ses intérêts (= sécuriser son approvisionnement) plutôt que de dépendre d'entreprises étrangères pour leur exploitation



Voici la première partie du développement modifié :

De nombreux et forts intérêts existent en mer de Chine de méridionale. En effet, il s'agit d'un espace économique majeur qui permet à la Chine, dans la région, de s'affirmer en tant que puissance économique pour plusieurs raisons. (beaucoup mieux !)
Tout d'abord, grâce à la pêche hauturière, en effet, 10 % de la pêche mondiale est effectuée en mer de Chine méridionale. La pêche est une ressource maritime qui est source d'emplois : plus de 10 millions de chinois sont pêcheurs et contribue à l'activité et donc à l'économie du pays et permet de sécuriser une partie de l'approvisionnement alimentaire de sa population.

De plus, certaines zones en mer de Chine du Sud sont riches en ressources pétrolières et gazières qui sont essentielles au modèle économique actuel, très dépendant à ces énergies fossiles. C'est pour cela que sécuriser son approvisionnement énergétique est primordial pour un pays, en l'occurrence la Chine, qui va pour le sécuriser donc chercher à le diversifier en prospectant des nouveaux champs pétrolifères ou encore des raffineries.
Cette sécurisation passe également par des accords - avec les Philippines par exemple - sur le partage de ces ressources afin de les faire exploiter ces ressources par des entreprises chinoises en lieu et place de sociétés étrangères, en premier lieux desquelles les multinationales occidentales. C'est d'autant plus préserver ses intérêts pour ne pas dépendre d'entreprises étrangères pour leur exploitation => idée d'indépendance énergétique à développer
La Chine qui est aussi l'acteur principal, dominant la région, la déclare comme « centre de ses intérêts vitaux ».
En effet, 80% des importations de pétrole de la Chine sont effectués par cette mer et 90% du commerce extérieur de la Chine passe par le détroit de Malacca.c'est aussi mondial ? Oui mais on se focalise que sur son importance pour la Chine au niveau régional. Pour le niveau mondial, on mettra l'accent sur le "poids économique" que représente cette mer : PIB, liaison Europe - Moyen-Orient - Asie, etc.

La mer de Chine du Sud ne permet pas uniquement à la Chine d'apparaître comme une puissance économique au niveau régional mais lui permet aussi de s'affirmer militairement. Phrase de transition à reprendre puisque les deux sont liés

Tout d'abord avec la pêche qui n'est pas seulement un enjeu économique mais aussi stratégique. Il s'agit d'un outil de revendication et d'occupation de l'espace maritime, en effet, avec. On peut évoquer par exemple le cas des pêcheurs chinois qui effectuent leur activité sur la ZEE d'un autre État : ils contribuent à réaffirmer la souveraineté nationale de la Chine sur cette zone. Dans le même temps, les autorités chinoises appréhendent les C'est aussi le cas des pêcheurs vietnamiens (par quels moyens ?) qui sont régulièrement emprisonnés par les Chinois au nom de la protection de leur souveraineté sur leur ZEE. Les forces navales des autorités chinoises sont ainsi en première ligne dans les confrontations dans cette mer entre Etats voisins.

(Transition sur les moyens militaires employés pour passer des accords)

La Chine a aussi empêché les Philippins d'opérer (pour quoi faire ? Prospection ? Forage ? Autre ?) dans une zone de fonds marins nommée Reed Bank en utilisant des navires de patrouilles et des menaces de guerre. Bien que la zone submergée et riche en hydrocarbures se situe dans la ZEE des Philippines (selon la décision de la cours permanente d'arbitrage de 2016), les droits économiques sur cette zone continuent d'être contestés par la Chine. montrant ainsi

En outre, la Chine revendique aussi les îles Paracels et Spartleys au titre de ses droits historiques qui sont aussi revendiqués par d'autres États côtiers. Ces îles recèlent du gaz, du pétrole et possèdent une importante réserve halieutique et est aussi un point d'ancrage dans cette zone maritime. La Chine entend s'approprier ces îles à travers leur occupation militaire grâce à leur poldérisation. Ce procédé permet la création d'îles artificielles offrant à la Chine l'opportunité d'y déployer ses activités, notamment stratégiques avec la construction de phares, ports ou encore de pistes d'atterrissages.

Enfin, pour ...., la marine chinoise y a aussi réalisée des manœuvres militaires en 2018 => où ? Avec qui ?. On peut aussi voir, le long des côtes chinoises des bases militaires chinoises afin de protéger sa ZEE des États voisins => phrase pas très claire, à prendre


Corrige les 2-3 tournures indiquées et passe à la deuxième partie.

Posté par
gbm Webmaster
re : La mer de Chine méridionale 27-11-20 à 16:59

Bonjour Feinta,

T'en sors-tu sur la deuxième partie ?

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 27-11-20 à 18:23

Bonjour, j'ai eu beaucoup de devoirs depuis je n'ai pas eu le temps... Je vais commencer maintenant et je vous envoi ça ce soir

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 27-11-20 à 18:32

Et merci de demander et pour la correction de la première partie

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 27-11-20 à 21:29

Je viens de finir s'il vous plaît, j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de choses qui ne vont pas (répétitions entre les 2 partie et aussi entre les 2 dissertations)

Cependant la mer de Chine ne permet pas uniquement à la Chine de s'affirmer au niveau régional. Contrôler la mer de Chine permet aussi à la Chine de s'imposer comme une grande puissance économique et militaire au niveau mondial.

En effet, d'une part avec des enjeux économiques, la Chine entend contrôler cette mer car celle-ci voit passer des flux d'une très grande importance stratégique : les flux de la région Asie-Pacifique avec 45 % du PIB mondial et est la route la plus importante avec des détroits étant une mer semi-fermé .Il s'agit de l'« artère maritime vitale » pour l'économie mondiale,reliant l'Europe et le Moyen-Orient à l'Asie. De plus elle génère 60% de la croissance de l'économie mondial. La moitié du tonnage du trafic maritime mondial et un tiers de celui du pétrole provient de cette mer. Elle est riches en ressources exploitables et abrite 10% des réserves mondiales et 2 fois plus que les réserves chinoises actuelles.
De plus, l'accord signé entre la Chine et les Phillipines concernant le partage des ressources pourrait ouvrir la voie pour d'autres accords avec les autres États reversons, ce qui  pourrait permettre à la Chine d'exclure les sociétés pétrolières occidentales de la mer de Chine afin d'être moins dépendant de ces dernières et d'avoir un meilleur contrôle sur cette mer et ses ressources. il y a des répétitions avec la première partie

Au niveau mondial, cette mer permet d'autre part à la Chine à s'imposer militairement.

En effet la Chine veut garder sa domination sur la mer notamment face aux les États-Unis présent militairement dans cette mer et cherchent à garantir la liberté de circulation.
Pékin voit la maitrise de la mer de Chine et la réduction de sa vulnérabilité face aux États-Unis avec qui les tensions se sont intensifiés comme une question de sécurité nationale. En effet grâce aux terres rares. Les Etats-Unis dépendent à près de 80% des importations chinoises en terres rares . Cet atout est un moyen de pression utilisé par la Chine face aux États-Unis avec qui elle est en conflit commercial. dans la première dissertation j'ai mis ça :
Des bases militaires chinoises se trouvent aussi le long du littoral chinois. Il y a aussi une présence militaire américaine de plus en plus forte en mer de Chine contre la mainmise dans ces eaux de la république populaire de Chine. Ils conduisent ainsi régulièrement avec des navires de guerre des opérations nommées «liberté de navigation» en mer de Chine méridionale. De son côté la Chine a par exemple mené des exercices militaires aérien de « haute intensité » en réponse aux américains. » mais c'est hors sujet du coup ? Et c'est plutôt dans la seconde dissertation ?


La Mer de Chine méridionale est de plus un point de passage privilégié du point de vue militaire, cette zone permet à la Chine de surveiller et protéger ses lignes frontalières et de pouvoir agir et de frapper rapidement partout dans le monde. Il s'agit d'une sorte de « bouclier nature »
Les îles Paracels et Spratleys permettent d'affirmer son envergure de leadership régional mais surtout mondial. Elles abritent des terres-pleins construits comme sur le récif Fiery Cross Reef construits par les chinois polderisation dans le cadre de la politique de la « grande muraille de sable »  où des bases  militaires sont construits sur ces îles artificielles afin de créer une chaîne de forteresses aériennes et maritimes . Les îles Paracels permettent d'autant plus a la Chine d'observer les manœuvre américaine.

Posté par
gbm Webmaster
re : La mer de Chine méridionale 28-11-20 à 07:26

Bonjour,

Pour éviter de faire trop de répétitions, je pense qu'il va falloir faire appels aux connaissances et à l'actualité.

Mes commentaires :

Feinta @ 27-11-2020 à 21:29

Je viens de finir s'il vous plaît, j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de choses qui ne vont pas (répétitions entre les 2 partie et aussi entre les 2 dissertations)

Cependant la mer de Chine ne permet pas uniquement à la Chine de s'affirmer au niveau régional. Contrôler la mer de Chine permet aussi à la Chine de s'imposer comme une grande puissance économique et militaire au niveau mondial.

Proposition : si la Chine met en œuvre diverses moyens pour imposer sa volonté en mer de Chine, cette politique lui sert aussi de levier d'Archimède à l'affirmation de sa puissance dans l'espace monde.

Tout d'abord, d'un point de vue économique, la Chine entend contrôler cette mer car celle-ci voit passer des flux d'une très grande importance stratégique. En effet les flux (rappeler lesquels) qui transitent dans la région Asie-Pacifique représentent 45 % du PIB mondial et est la route la plus importante avec des détroits étant une , faisant donc de cette mer semi-fermée .Il s'agit de l'«  une artère maritime vitale de l'économie mondiale,reliant l'Europe et le Moyen-Orient à l'Asie. De plus elle génère 60% de la croissance de l'économie mondial. La moitié du tonnage du trafic maritime mondial et un tiers de celui du pétrole provient de cette mer. Elle est riches en ressources exploitables et abrite 10% des réserves mondiales et 2 fois plus que les réserves chinoises actuelles.

De plus, l'accord signé entre la Chine et les Phillipines concernant le partage des ressources pourrait ouvrir la voie pour d'autres accords avec les autres États reversons, ce qui pourrait permettre à la Chine d'exclure les sociétés pétrolières occidentales de la mer de Chine afin d'être moins dépendant de ces dernières et d'avoir un meilleur contrôle sur cette mer et ses ressources. il y a des répétitions avec la première partie

Oui tu as raison.

Proposition : nous pourrions développer un peu cette idée en explicitant en quoi consiste cette ambition de la Chine au niveau mondial : créer une "nouvelle route de la soie" :


Au niveau mondial, cette mer permet d'autre part à la Chine à s'imposer militairement.

En effet la Chine veut garder sa domination sur la mer notamment face aux les États-Unis présent militairement dans cette mer et cherchent à garantir la liberté de circulation.

Il faudrait introduire la raison pour laquelle les Etats-Unis sont présents dans la région

Pékin voit la maîtrise de la mer de Chine comme une réduction de sa vulnérabilité face aux États-Unis avec qui les tensions se sont intensifiées comme une question de sécurité nationale ces dernières années.

En effet grâce aux terres rares. Les Etats-Unis dépendent à près de 80% des importations chinoises en terres rares . Cet atout est un moyen de pression utilisé par la Chine face aux États-Unis avec qui elle est en conflit commercial. J'aurais tendance à mettre plus ça dans la première partie car c'est plus en lien avec la puissance économique

dans la première dissertation j'ai mis ça :
Des bases militaires chinoises se trouvent aussi le long du littoral chinois. Il y a aussi une présence militaire américaine de plus en plus forte en mer de Chine contre la mainmise dans ces eaux de la république populaire de Chine. Ils conduisent ainsi régulièrement avec des navires de guerre des opérations nommées «liberté de navigation» en mer de Chine méridionale. De son côté la Chine a par exemple mené des exercices militaires aérien de « haute intensité » en réponse aux américains. » mais c'est hors sujet du coup ? Et c'est plutôt dans la seconde dissertation ? Non, tu peux reformuler cette idée de la première dissertation pour appuyer ton propos sur la deuxième. Tu peux par exemple parler des opérations militaires conjointes menées entre les Etats-Unis et des pays de la région


La Mer de Chine méridionale est de plus un point de passage privilégié du point de vue militaire, cette zone permet à la Chine de surveiller (c'est-à-dire ?), protéger ses lignes frontalières et de pouvoir agir et frapper rapidement partout dans le monde : idée à développer car pas suffisamment claire en l'état mais si l'idée est intéressante

Il s'agit d'une sorte de « bouclier nature »
Les îles Paracels et Spratleys permettent d'affirmer son envergure de leadership régional mais surtout mondial. Elles abritent des terres-pleins construits comme sur le récif Fiery Cross Reef construits par les chinois polderisation dans le cadre de la politique de la « grande muraille de sable » où des bases militaires sont construits sur ces îles artificielles afin de créer une chaîne de forteresses aériennes et maritimes . Les îles Paracels permettent d'autant plus a la Chine d'observer les manœuvres américaines. Idem ici, tu abordes une idée intéressante de cette grande muraille de sable comme réponse à la présence américaine dans la région mais tu ne la développes pas.


Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 30-11-20 à 19:22

Bonsoir, ce travail est à rendre pour jeudi et je n'ai pas beaucoup de devoirs jusque là donc j'espère pouvoir finir. Je n'ai pas réussi à modifier cette partie pour qu'il n'y a pas de répétition avec la première

Posté par
gbm Webmaster
re : La mer de Chine méridionale 01-12-20 à 07:09

Bonjour,

As-tu étudié ma proposition de développement de la nouvelle route de la soie, dans laquelle se situe la mer de Chine, pour élargir le sujet au niveau mondial ?

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 01-12-20 à 12:11

Oui mais avant de poster de que j'ai ajouter sur ça, je voulais d'abord arranger le reste qui est répétitif avec la première partie mais je n'ai pas su quoi modifier

Posté par
gbm Webmaster
re : La mer de Chine méridionale 01-12-20 à 12:16

Je suis désolé mais je ne comprends pas ce qui te bloque : je t'ai fait des propositions pour éviter les répétitions dans mon message du 28-11-20 à 07:26

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 01-12-20 à 12:35

Dans cette partie :
Tout d'abord, d'un point de vue économique, la Chine entend contrôler cette mer car celle-ci voit passer des flux d'une très grande importance stratégique. En effet les flux (rappeler lesquels) qui transitent dans la région représentent 45 % du PIB mondial et, faisant donc de cette mer semi-fermée une artère maritime vitale de l'économie mondiale,reliant l'Europe et le Moyen-Orient à l'Asie. De plus elle génère 60% de la croissance de l'économie mondial. La moitié du tonnage du trafic maritime mondial et un tiers de celui du pétrole provient de cette mer. Elle est riches en ressources exploitables et abrite 10% des réserves mondiales et 2 fois plus que les réserves chinoises actuelles.

De plus, l'accord signé entre la Chine et les Phillipines concernant le partage des ressources pourrait ouvrir la voie pour d'autres accords avec les autres États reversons, ce qui pourrait permettre à la Chine d'exclure les sociétés pétrolières occidentales de la mer de Chine afin d'être moins dépendant de ces dernières et d'avoir un meilleur contrôle sur cette mer et ses ressources.


Il faut supprimer ou modifier des choses en plus pour que ça ne se répète pas avec la première partie ? Ou il faut que je modifie des choses dans la première ?

Posté par
gbm Webmaster
re : La mer de Chine méridionale 01-12-20 à 13:18

1er § : j'ai proposé des reformulations

2ème § : je t'ai proposé d'élargir en montrant en quoi cette volonté et les moyens mis oeuvre en mer de Chine servent un projet plus global, à savoir la nouvelle route de la soie

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 01-12-20 à 20:08

Voici la seconde dissertation en entière avec tout les changements s'il vous plaît  :

La mer de Chine méridionale est un espace maritime situé au sud des côtes chinoises. Cette mer bordière compte plus de 200 îlots et récifs et offre diverses ressources naturelles. C'est aussi un espace de communication et d'échanges. Posséder la plus vaste ZEE dans cette mer est donc un enjeu à la fois humain, politique, économique et stratégique. C'est pourquoi il s'agit d'un espace important pour la Chine qui estime avoir des « droits historiques » sur la quasi-totalité de cette mer et veut étendre sa souveraineté sur 80% de la mer de Chine méridionale, mettant en avant ces «droits de passage historiques» bien qu'ils n'ont pas de valeur légale selon Cour permanente d'arbitrage.

Nous verrons donc en quoi la mer de Chine méridionale permet à la Chine de s'affirmer comme une puissance militaire et économique au niveau régional mondial.

Il s'agira de voir dans un premier temps que la mer de Chine permet l'affirmation de la Chine au niveau régional puis dans un second temps au niveau mondial . Et ce, en tant que puissance économique et militaire.


De nombreux et forts intérêts existent en mer de Chine de méridionale. En effet, il s'agit d'un espace économique majeur qui permet à la Chine, dans la région, de s'affirmer en tant que puissance économique pour plusieurs raisons.

Tout d'abord, grâce à la pêche hauturière 10 % de la pêche mondiale est effectuée en mer de Chine méridionale. La pêche est une ressource maritime qui est source d'emplois : plus de 10 millions de chinois sont pêcheurs et contribue à l'activité et donc à l'économie du pays et permet de sécuriser une partie de l'approvisionnement alimentaire de sa population.

De plus, certaines zones en mer de Chine du Sud sont riches en ressources pétrolières et gazières qui sont essentielles au modèle économique actuel, très dépendant à ces énergies fossiles. C'est pour cela que sécuriser son approvisionnement énergétique est primordial pour un pays, en l'occurrence la Chine, qui va donc chercher à le diversifier en prospectant des nouveaux champs pétrolifères ou encore des raffineries.
Cette sécurisation passe également par des accords - avec les Philippines par exemple - sur le partage de ces ressources afin de les faire exploiter par des entreprises chinoises en lieu et place de sociétés étrangères, en premier lieux desquelles les multinationales occidentales. C'est d'autant plus préserver ses intérêts pour ne pas dépendre d'entreprises étrangères pour leur exploitation. En effet face à ses besoins croissants et à une production nationale ne pouvant les satisfaire, la Chine importe massivement.
Pour ne pas dépendre d'un nombre limité de producteurs, la Chine diversifie ses approvisionnements.


La Chine qui est aussi l'acteur principal, dominant la région, la déclare comme « centre de ses intérêts vitaux ».
En effet, 80% des importations de pétrole de la Chine sont effectués par cette mer et 90% du commerce extérieur de la Chine passe par le détroit de Malacca.

Bien que les intérêts de cette mer sont économiques, la mer de Chine méridionale est aussi un espace stratégique majeur qui permet à la Chine de s'affirmer en tant que puissance militaire

Tout d'abord avec la pêche qui n'est pas seulement un enjeu économique mais aussi stratégique. Il s'agit d'un outil de revendication et d'occupation de l'espace maritime. On peut évoquer par exemple le cas des pêcheurs chinois qui effectuent leur activité sur la ZEE d'un autre État : ils contribuent à réaffirmer la souveraineté nationale de la Chine sur cette zone. Dans le même temps, les autorités chinoises appréhendent les pêcheurs vietnamiens qui sont régulièrement emprisonnés par les Chinois au nom de la protection de leur souveraineté sur leur ZEE. Les forces navales le document ne dit pas plutôt que ce sont les vietnamiens en première ligne ? des autorités chinoises sont ainsi en première ligne dans les confrontations dans cette mer entre Etats voisins.

La Chine emploi des moyens militaires pour faire pression sur d'autres États afin de passer des accord.

La Chine a ainsi a empêché les Philippins voulant exploiter les réserves présentes pour remédier à un déficit énergétique imminent d'opérer dans une zone de fonds marins nommée Reed Bank en utilisant des navires de patrouilles et des menaces de guerre. Bien que la zone submergée et riche en hydrocarbures se situe dans la ZEE des Philippines (selon la décision de la cours permanente d'arbitrage de 2016), les droits économiques sur cette zone continuent d'être contestés par la Chine. Cependant un accord sur le partage des ressource passé entre Manille et Pekin valide le refus de Pékin de respecter la décision du tribunal international sur les revendications concernant la mer de Chine méridionale.

En outre, la Chine revendique aussi les îles Paracels et Spartleys au titre de ses droits historiques qui sont aussi revendiqués par d'autres États côtiers. Ces îles recèlent du gaz, du pétrole et possèdent une importante réserve halieutique et est aussi un point d'ancrage dans cette zone maritime. La Chine entend s'approprier ces îles à travers leur occupation militaire grâce à leur poldérisation. Ce procédé permet la création d'îles artificielles offrant à la Chine l'opportunité d'y déployer ses activités, notamment la construction de phares, ports ou encore de pistes d'atterrissages.

Enfin, pour finir, la marine chinoise y a aussi réalisée des manœuvres militaires en 2018 dans une zone maritime disputé proche de Taiwan. Cette démonstration de force intervient alors que les États-Unis, cherchent aussi à montrer leur puissance en Mer de Chine méridionale.

Si la Chine met en œuvre diverses moyens pour imposer sa volonté en mer de Chine, cette politique lui sert aussi de levier d'Archimède à l'affirmation de sa puissance dans l'espace monde.

Tout d'abord, d'un point de vue économique, la Chine entend contrôler cette mer car celle-ci voit passer des flux d'une très grande importance stratégique. En effet les flux (rappeler lesquels) qui transitent dans la région représentent 45 % du PIB mondial et
faisant donc de cette mer semi-fermée une artère maritime vitale de l'économie mondiale,reliant l'Europe et le Moyen-Orient à l'Asie. De plus elle génère 60% de la croissance de l'économie mondial. La moitié du tonnage du trafic maritime mondial et un tiers de celui du pétrole provient de cette mer. Elle est riches en ressources exploitables et abrite 10% des réserves mondiales et 2 fois plus que les réserves chinoises actuelles.

De plus, l'accord signé entre la Chine et les Phillipines concernant le partage des ressources pourrait ouvrir la voie pour d'autres accords avec les autres États riverains, ce qui pourrait permettre à la Chine d'exclure les sociétés pétrolières occidentales de la mer de Chine afin d'être moins dépendant de ces dernières et d'avoir un meilleur contrôle sur cette mer et ses ressources.

Cette volonté et les moyens mis oeuvre en mer de Chine servent un projet plus global, à savoir la nouvelle route de la soie. Il s'agit d'un ensemble de routes maritimes et ferroviaires  reliant la Chine et l'Europe en incluant l'Asie et l'Afrique. Décidé en 2013 sous l'impulsion du nouveau président chinois, cette route permet un renforcement des liens unissant la Chine au reste du monde et a pour but de soutenir la bonne entente entre les peuples et le développement économique face aux crimes et trafics illégaux avec l'établissement commun d'une «ceinture économique de la route de la soie» («Silk Road Economic Belt», puis deviendra le «Belt and Road Initiative», ou BRI), qui améliorera les moyens de communication, les réseaux de transport, le commerce, les mouvements de population ainsi que les transferts monétaires et réduira par exemple de moitié le temps de trajet entre l'Europe et la Chine
Cette politique a d'autres intérêt pour la Chine, en effet, elle soutient le commerce chinois et lui permet de sécuriser ses approvisionnements en matières premières depuis les pays en développement, essentiels à son économie. Ensuite, elle lui permet de renforcer ses régions souffrant d'un retard de développement, en les connectant à d'autres zones, à l'ouest. Enfin, elle participe de l'essor du «rêve chinois», une volonté politique formulée en 2013 par Xi Jinping et visant notamment à remettre la Chine sur le devant de la scène internationale.

Enfin, il y a aussi grâce aux terres rares. Les Etats-Unis dépendent à près de 80% des importations chinoises en terres rares . Cet atout est un moyen de pression utilisé par la Chine face aux États-Unis avec qui elle est en conflit commercial.

Au niveau mondial, cette mer permet d'autre part à la Chine à s'imposer militairement.

En effet la Chine qui est présente le long des côtes chinoises avec des bases militaires chinoises veut garder sa domination sur la mer notamment face aux États-Unis présent militairement dans cette mer et cherchent à garantir la liberté de circulation.   Les avions et navires américains multiplient les «opérations de libre navigation», les États-Unis entendent devenir le gendarme de la zone.

Pékin voit la maîtrise de la mer de Chine comme une réduction de sa vulnérabilité face aux États-Unis avec qui les tensions se sont intensifiées ces dernières années. Pour rappeler leur puissance, les Etats-Unis ont de réalisé dans les eaux philippines des exercices militaires avec deux porte-avions, 140 avions de chasse et 12 000 hommes.

La Mer de Chine méridionale est de plus un point de passage privilégié du point de vue militaire, cette zone permet à la Chine de protéger et de surveiller ses lignes frontalières  contre les États qui tenteraient de les franchir et de pouvoir agir et frapper rapidement partout dans le monde.
Posséder ces îles, permet de contrôler la navigation de la voie maritime mais aussi de les utiliser comme bases aéronavales afin de se défendre ou d'attaquer d'autres États.
Il s'agit d'une sorte de « bouclier nature »

Les îles Paracels et Spratleys permettent d'affirmer son envergure de leadership régional mais surtout mondial. Elles abritent des terres-pleins construits comme sur le récif Fiery Cross Reef construits par les chinois polderisation dans le cadre de la politique de la « grande muraille de sable » où des bases militaires sont construits sur ces îles artificielles afin de créer une chaîne de forteresses aériennes et maritimes . Les îles Paracels permettent d'autant plus a la Chine d'observer les manœuvres américaines.
Pour générer une ZEE autour d'une île, il faut en effet qu'elle ne soit pas recouverte à marée haute, qu'elle soit habitée et qu'elle possède une activité économique propre. Pour cela, les différents gouvernements font construire des pistes d'atterrissage. Mais la Chine a mis les bouchées doubles depuis deux ans, pour transformer ces récifs en îles habitées, constructions qu'un commandant américain a qualifiées de «Grande Muraille de sable».


Le mer de Chine du Sud permet ainsi à la Chine de s'élever au rang régional et mondial en tant que puissance économique grâce aux ressources exploitables dans la zone ou encore à la nouvelle route de la soie et en tant que puissance militaire grâce par exemple aux îles Spratleys et Paracels avec la grande muraille de sable, les moyens militaires ou encore grâce à l'espace stratégique qu'est cette mer. Il s'agira maintenant de voir en quoi la mer de Chine méridionale est un espace stratégique pour de nombreux pays d?Asie du Sud-Est.je peux réutiliser la problématique de la première dissertation ? Ma conclusion est correct ? J'ai l'impression que c'est mal formulé

Posté par
gbm Webmaster
re : La mer de Chine méridionale 02-12-20 à 14:01

Bonjour,

Mes commentaires pour cette version finale :

Feinta @ 01-12-2020 à 20:08

Voici la seconde dissertation en entière avec tout les changements s'il vous plaît :

La mer de Chine méridionale est un espace maritime situé au sud des côtes chinoises. Cette mer bordière compte plus de 200 îlots et récifs et offre diverses ressources naturelles. C'est aussi un espace de communication et d'échanges. Posséder la plus vaste ZEE dans cette mer est donc un enjeu à la fois humain, politique, économique et stratégique. C'est pourquoi il s'agit d'un espace important pour la Chine qui estime avoir des « droits historiques » sur la quasi-totalité de cette mer et veut étendre sa souveraineté sur 80% de la mer de Chine méridionale, mettant en avant ces «droits de passage historiques» bien qu'ils n'ont pas de valeur légale selon Cour permanente d'arbitrage.

Nous verrons donc en quoi la mer de Chine méridionale permet à la Chine de s'affirmer comme une puissance militaire et économique au niveau régional puis mondial.

Il s'agira de voir dans un premier temps que la mer de Chine permet l'affirmation de la Chine au niveau régional puis dans un second temps au niveau mondial . Et ce, en tant que puissance économique et militaire. oui !

De nombreux et forts intérêts existent en mer de Chine de méridionale. En effet, il s'agit d'un espace économique majeur qui permet à la Chine, dans la région, de s'affirmer en tant que puissance économique pour plusieurs raisons.

Tout d'abord, grâce à la pêche hauturière, 10 % de la pêche mondiale est effectuée en mer de Chine méridionale. La pêche est une ressource maritime qui est source d'emplois : plus de 10 millions de chinois sont pêcheurs, contribuent à l'activité et donc à l'économie du pays et permet de sécuriser une partie de l'approvisionnement alimentaire de sa population.

De plus, certaines zones en mer de Chine du Sud sont riches en ressources pétrolières et gazières qui sont essentielles au modèle économique actuel, très dépendant à ces énergies fossiles. Pour faire face à ses besoins croissants (que sa production nationale ne peut pas couvrir), la Chine importe massivement. C'est pour cela que la sécurisation de son approvisionnement énergétique est primordial pour un pays, en l'occurrence la Chine, qui va donc chercher à le diversifier en prospectant des nouveaux champs pétrolifères ou encore des raffineries. oui !
Cette sécurisation passe notamment par des accords - avec les Philippines par exemple - sur le partage de ces ressources afin de les faire exploiter par des entreprises chinoises en lieu et place de sociétés étrangères afin de ne pas dépendre d'un nombre limité de producteurs. C'est d'autant plus préserver ses intérêts pour ne pas dépendre d'entreprises étrangères pour leur exploitation.

La Chine qui est aussi l'acteur principal, dominant la région, la déclare comme « centre de ses intérêts vitaux ».
En effet, 80% des importations de pétrole de la Chine sont effectués par cette mer et 90% du commerce extérieur de la Chine passe par le détroit de Malacca.

Bien que les intérêts de cette mer sont économiques, la mer de Chine méridionale est aussi un espace stratégique majeur qui permet à la Chine de s'affirmer en tant que puissance militaire

Tout d'abord avec la pêche qui n'est pas seulement un enjeu économique mais aussi stratégique. Il s'agit d'un outil de revendication et d'occupation de l'espace maritime. On peut évoquer par exemple le cas des pêcheurs chinois qui effectuent leur activité sur la ZEE d'un autre État : ils contribuent à réaffirmer la souveraineté nationale de la Chine sur cette zone. Dans le même temps, les autorités chinoises appréhendent les pêcheurs vietnamiens qui sont régulièrement emprisonnés par les Chinois au nom de la protection de leur souveraineté sur leur ZEE. Les forces navales le document ne dit pas plutôt que ce sont les vietnamiens en première ligne ? oui mais ce sont forcément des forces navales qui appréhendent les pêcheurs vietnamiens pour les mettre en prison des autorités chinoises sont ainsi en première ligne dans les confrontations dans cette mer entre Etats voisins.

La Chine emploie des moyens militaires pour faire pression sur d'autres États afin de passer des accord.

La Chine a ainsi a empêché les Philippins - voulant exploiter les réserves présentes pour remédier à un déficit énergétique imminent - d'opérer dans une zone de fonds marins nommée Reed Bank en utilisant des navires de patrouilles et des menaces de guerre. Bien qu'elle se situe dans une zone submergée, riche en hydrocarbures se situe et dans sa ZEE, les Philippines (selon la décision de la cours permanente d'arbitrage de 2016) voient ses droits économiques sur cette zone continument d'être contestés par la Chine. Cependant un accord sur le partage des ressource passé entre Manille et Pekin valide le refus de Pékin de respecter la décision du tribunal international sur ses revendications concernant la mer de Chine méridionale.

En outre, la Chine revendique aussi les îles Paracels et Spartleys au titre de ses droits historiques qui sont aussi revendiqués par d'autres États côtiers. Ces îles recèlent également de gaz, de pétrole et possèdent une importante réserve halieutique et est aussi un point d'ancrage dans cette zone maritime. La Chine entend s'approprier ces îles à travers leur occupation militaire par le biais de leur poldérisation. Ce procédé permet la création d'îles artificielles et offre à la Chine l'opportunité d'y déployer ses activités, notamment la construction de phares, ports ou encore de pistes d'atterrissages.

Enfin, pour finir, la marine chinoise y a aussi réalisée des manœuvres militaires en 2018 dans une zone maritime disputé proche de Taiwan. Cette démonstration de force intervient alors que les États-Unis, cherchent aussi à montrer leur puissance en Mer de Chine méridionale.

Si la Chine met en œuvre diverses moyens pour imposer sa volonté en mer de Chine, cette politique lui sert aussi de levier d'Archimède à l'affirmation de sa puissance dans l'espace monde. oui !

Tout d'abord, d'un point de vue économique, la Chine entend contrôler cette mer car celle-ci voit passer des flux d'une très grande importance stratégique. En effet les flux (rappeler lesquels et donc ???????????) qui transitent dans la région représentent 45 % du PIB mondial et faisant donc de cette mer semi-fermée une artère maritime vitale de l'économie mondiale,reliant l'Europe et le Moyen-Orient à l'Asie. De plus elle génère 60% de la croissance de l'économie mondial. La moitié du tonnage du trafic maritime mondial et un tiers de celui du pétrole provient de cette mer. Elle est riches en ressources exploitables et abrite 10% des réserves mondiales et 2 fois plus que les réserves chinoises actuelles.

De plus, l'accord signé entre la Chine et les Phillipines concernant le partage des ressources pourrait ouvrir la voie pour d'autres accords avec les autres États riverains, ce qui pourrait permettre à la Chine d'exclure les sociétés pétrolières occidentales de la mer de Chine afin d'être moins dépendante de ces dernières et d'avoir un meilleur contrôle sur cette mer et ses ressources. tu remarqueras que j'ai supprimé la référence aux sociétés occidentales dans la première partie, comme ça on évite la répétition

Cette volonté et les moyens mis oeuvre en mer de Chine servent un projet plus global, à savoir la nouvelle route de la soie. Il s'agit d'un ensemble de routes maritimes et ferroviaires reliant la Chine et l'Europe en incluant l'Asie et l'Afrique. Décidé en 2013 sous l'impulsion du nouveau président chinois, cette route permet un renforcement des liens unissant la Chine au reste du monde et a pour but de soutenir la bonne entente entre les peupleset le développement économique face aux crimes et trafics illégaux avec l'établissement commun d'une «ceinture économique de la route de la soie» («Silk Road Economic Belt», puis deviendra le «Belt and Road Initiative», ou BRI) par l'amélioration des moyens de communication, des réseaux de transport, du commerce, des mouvements de population ainsi que les transferts monétaires. Cela réduira par exemple de moitié le temps de trajet entre l'Europe et la Chine
Cette politique a d'autres intérêt pour la Chine, en effet, elle soutient le commerce chinois et lui permet de sécuriser ses approvisionnements en matières premières depuis les pays en développement, essentiels à son économie. Ensuite, elle lui permet de renforcer ses régions souffrant d'un retard de développement, en les connectant à d'autres zones, à l'ouest. Enfin, elle participe de l'essor du «rêve chinois», une volonté politique formulée en 2013 par Xi Jinping et visant notamment à remettre la Chine sur le devant de la scène internationale. en voilà une deuxième partie étoffée !

Enfin, il y a aussi grâce aux terres rares. Les Etats-Unis dépendent à près de 80% des importations chinoises en terres rares . Cet atout est un moyen de pression utilisé par la Chine face aux États-Unis avec qui elle est en conflit commercial.

Au niveau mondial, cette mer permet d'autre part à la Chine à s'imposer militairement.

En effet la Chine qui est présente le long des côtes chinoises avec des bases militaires chinoises veut garder sa domination sur la mer notamment face aux États-Unis présent militairement dans cette mer et cherchent à garantir la liberté de circulation. Les avions et navires américains multiplient les «opérations de libre navigation», les États-Unis entendant maintenir leur présence dans la région [bleu]

Pékin voit la maîtrise de la mer de Chine comme une réduction de sa vulnérabilité face aux États-Unis avec qui les tensions se sont intensifiées ces dernières années. [bleu]Pour rappeler leur puissance, les Etats-Unis ont de réalisé dans les eaux philippines des exercices militaires avec deux porte-avions, 140 avions de chasse et 12 000 hommes.


La Mer de Chine méridionale est de plus un point de passage privilégié du point de vue militaire, cette zone permet à la Chine de protéger et de surveiller ses lignes frontalières contre les États qui tenteraient de les franchir et de pouvoir agir et frapper rapidement partout dans le monde.

Posséder ces îles, permet de contrôler la navigation de la voie maritime mais aussi de les utiliser comme bases aéronavales afin de se défendre ou d'attaquer d'autres États.
Il s'agit d'une sorte de « bouclier nature »

Les îles Paracels et Spratleys permettent d'affirmer son envergure de leadership régional mais surtout mondial. Elles abritent des terres-pleins construits comme sur le récif Fiery Cross Reef construits par les chinois polderisation dans le cadre de la politique de la « grande muraille de sable » où des bases militaires sont construits sur ces îles artificielles afin de créer une chaîne de forteresses aériennes et maritimes . Les îles Paracels permettent d'autant plus a la Chine d'observer les manœuvres américaines.
Pour générer une ZEE autour d'une île, il faut en effet qu'elle ne soit pas recouverte à marée haute, qu'elle soit habitée et qu'elle possède une activité économique propre. Pour cela, les différents gouvernements font construire des pistes d'atterrissage. Mais la Chine a mis les bouchées doubles expression à éviter dans une composition depuis deux ans, pour transformer ces récifs en îles habitées, constructions qu'un commandant américain a qualifiées de «Grande Muraille de sable».


Le mer de Chine du Sud permet ainsi à la Chine de s'élever au rang régional et mondial en tant que puissance économique grâce aux ressources exploitables dans la zone ou encore à la nouvelle route de la soie et en tant que puissance militaire grâce par exemple aux îles Spratleys et Paracels avec la grande muraille de sable, les moyens militaires ou encore grâce à l'espace stratégique qu'est cette mer. Il s'agira maintenant de voir en quoi la mer de Chine méridionale est un espace stratégique pour de nombreux pays d'Asie du Sud-Est.je peux réutiliser la problématique de la première dissertation ? Ma conclusion est correct ? J'ai l'impression que c'est mal formulé oui utiliser la problématique de la première composition est une bonne idée

Il n'y a plus qu'à mettre ça en place et ce sera fini !

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 02-12-20 à 15:52

Merci ! Pour les flux, ce sont les flux de marchandises ou de capitaux ?

Pour la conclusion elle est correcte ?

Posté par
gbm Webmaster
re : La mer de Chine méridionale 02-12-20 à 16:54

Citation :
Pour les flux, ce sont les flux de marchandises ou de capitaux ?

La réponse est dans le doc 4 mais "flux de marchandises et de capitaux" me va bien

Citation :
Pour la conclusion elle est correcte ?

ça me va oui

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 02-12-20 à 17:57

D'accord merci ! Concernant la réécriture sur copie, je dois faire un alinéa et passer 2 lignes entre introduction et début du développement et fin du développement et conclusion ?

Entre les grandes parties, je dois passer juste une ligne faire la phrase de transition puis repasser une ligne ?

Et pour les sous parties ?

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 02-12-20 à 18:56

Et il y a aussi un travail que j'ai déjà fait et que j'ai oublié de poster qui fait aussi partie de la mer de Chine méridionale, je voudra savoir ce qu'il faut changer :
Il s'agit d'une carte à compléter à l'aide de ce texte :

J'ai aussi mis le fond de carte

La mer de Chine méridionale

La mer de Chine méridionale

La mer de Chine méridionale

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 02-12-20 à 19:06

Je ne sais pas non plus vraiment où il faut sauter des lignes, aller à la ligne, faire un alinéa dans les dissertation

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 02-12-20 à 19:15

Et je viens de voir que sur la fiche il y a ecrit : travail à faire, construction d'une argumentation, est-ce la même chose que les dissertations que l'on a fait ?

Posté par
gbm Webmaster
re : La mer de Chine méridionale 02-12-20 à 20:17

C'est un peu tard pour s'attaquer à cette carte mais ce que tu as fait me semble pas mal.

Feinta @ 02-12-2020 à 19:06

Je ne sais pas non plus vraiment où il faut sauter des lignes, aller à la ligne, faire un alinéa dans les dissertation

ça se sont des règles que tu as très certainement vu en cours de français. Par exemple :

Introduction
Problématique

Partie I
Sous-partie 1
Sous-partie 2

Partie II
Sous-partie 1
Sous-partie-2

Conclusion
Ouverture

Posté par
gbm Webmaster
re : La mer de Chine méridionale 02-12-20 à 20:18

Feinta @ 02-12-2020 à 19:15

Et je viens de voir que sur la fiche il y a ecrit : travail à faire, construction d'une argumentation, est-ce la même chose que les dissertations que l'on a fait ?

Une argumentation c'est un exercice plus cours qu'une dissertation mais c'est suffisamment vague pour qu'on puisse en utiliser la méthode.

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 02-12-20 à 20:45

D'accord merci ! Mais donc si je fais ça c'est correcte ? :
Alinea
Introduction
passer une ligne
Problématique
Passer une ligne
Plan
Passer 2 ligne
Partie I avec alinéa
Sous partie 1
Passer une ligne
Sous partie 2 passer une ligne
Passer 1 ligne
Transition
Passer une ligne
Partie 2
Sous partie 1
Passer une ligne
Sous partie 2
Passer 2 lignes
Conclusion avec alinéa

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 03-12-20 à 00:46

Ah non c'est bon merci !

Juste une dernière question, dans la première dissertation (je l'a met ici en entière), il y a eu partie sur les États-Unis (en bleu) ça ne serait pas hors-sujet étant donné qu'on parle des tensions entres la chines et les états voisins et non la Chine avec les États Unis ?

La mer de Chine méridionale, aussi appelée mer de Chine du Sud, est une mer semi-fermée qui couvre environ 3500000 km2 dans l'océan Pacifique. Elle est bordée par les Philippines, la Chine, l'Indonésie, le Vietnam, le Brunei, la Malaisie, Singapour, Taiwan et le Japon en mer de Chine orientale . Chacun d'eux ont des zones économiques exclusives sur cette mer et exercent donc dans ces espaces des droits souverains.

Il s'agira de voir pourquoi la mer de Chine méridionale est un espace stratégique pour de nombreux pays d'Asie du Sud-Est.

Nous verrons donc dans un premier temps que la mer de Chine est un carrefour du trafic maritime mondiale puis dans un second temps qu'il s'agit d'une mer riche en ressources maritimes stratégiques avant de voir qu'il s'agit d'un espace maritime majeur qui suscite donc des tensions dans la région.

La mer de Chine est un carrefour du commerce mondiale par lequel passent des routes maritimes stratégiques, notamment par le très fréquenté détroit de Malacca.
En effet, le tiers du commerce maritime de la planète transite sur ces eaux. Ainsi, la région Asie-Pacifique, qui représente 45 % du PIB mondial, est donc une des routes maritimes les plus importantes pour l'économie mondiale, reliant l'Europe et le Moyen-Orient à l'Asie. Il s'agit donc d'une artère maritime vitale. En outre, force est de constater que ces pays côtiers génèrent près de 60% de la croissance mondiale.
Cette position clé d'un point de vue des échanges est une des raisons pour lesquelles cette mer est convoitée par les États riverains.

Cependant, si la mer de Chine est une clé de voûte du trafic maritime mondiale, celle-ci se caractérise également par la présence de ressources maritimes majeures.

En effet, la mer de Chine du Sud dispose de ressources halieutiques d'une importance capitale, dans la mesure où leur exploitation permet de créer des emplois, de créer des richesses grâce à leur vente sur les marchés, les utiliser pour fabriquer des produits manufacturés également.
C'est le cas notamment de la pêche, secteur économique très important pour le Vietnam : elle lui rapporte 7% du PNB et créée 4,5 millions d'emplois. Par ailleurs, elle permet à plus de 10 millions de pêcheur chinois de subvenir à leurs besoins.
La pêche est aussi un enjeu politique pour le Vietnam : elle lui permet en effet de réaffirmer sa souveraineté nationale sur sa ZEE, en particulier dans des régions revendiquées ou contestées par des états voisins.
D'autre part, les ressources pétrolières et gazières sont également stratégiques : les pays en ont en effet besoin pour couvrir leurs besoins énergétiques. Plusieurs champs de pétroles y sont exploités - comme au Vietnam - avec des raffineries le long des côtes. Par ailleurs, la Chine mène des négociations avec les Philippines pour l'exploitation des ressources en hydrocarbures de la mer de Chine méridionale.
Dans ces eaux, se trouvent aussi des terres rares qui sont un ensemble de 17 métaux précieux. Ces métaux sont utilisés dans toutes les technologies comme les téléphones ou encore les véhicules, et sont pour cette raison très prisés par les États côtiers. La Chine en est actuellement le premier producteur mondial de ces minerais et contrôlerait 40% des réserves mondiales et représente à elle seule près de 90% de la production mondiale.

Étant très riche en ressources maritimes et étant un carrefour du trafic maritime mondial, il apparaît que la mer de Chine méridionale est un espace maritime majeur qui suscite donc des tensions dans la région. Son principal acteur de cette mer, la Chine, y trouve des intérêts stratégiques et économiques. Mais d'autres états voisins possèdent également des espaces en mer de Chine méridionale et revendiquent donc chacun plusieurs espaces maritimes.

La Chine qui possède des eaux revendiqués par le Japon, les Philippines, la Malaisie, le Vietnam et le Brunei. Ces États côtiers revendiquent entre eux des espaces comme la Chine au Japon en mer de Chine orientale ou encore le Vietnam, la Chine et la Malaisie aux Philippines. Plusieurs autres territoires sont revendiqués comme les îles Spratley revendiquées par la Chine et ses voisins car ses alentours recèleraient du pétrole et du gaz. Dans ces îles, se trouve par exemple le récif de Fiery Cross qui est contrôlé par la Chine depuis 1988.
Depuis 2014, pour étendre sa ZEE, la Chine veut créer à l'aide de ce récif des terres-pleins dans cette mer de Chine du Sud dans le cadre de la politique chinoise « Grande muraille de sable ». Ce récif créé cependant des tensions avec les Philippines, le Vietnam et Taïwan qui le revendiquent. En plus des îles Spratleys, les îles Paracels sont aussi un enjeu majeur.

Dans ces zones, des tensions liées à l'exploitation des hydrocarbures ont lieu. De plus la Chine est impliquée dans un conflit juridique important autour des frontières maritimes avec les Philippines, qui ont conduit cette affaire au tribunal international en 2016. Les droits de la Chine sur une vaste zone délimitée par le « tracé en neuf traits » (1948) n'ont pas été reconnus, mais elle utilise tout de même sa marine nationale pour y affirmer sa souveraineté. Des bases militaires chinoises se trouvent aussi le long du littoral chinois. Il y a aussi une présence militaire américaine de plus en plus forte en mer de Chine contre la mainmise dans ces eaux de la république populaire de Chine. Ils conduisent ainsi régulièrement avec des navires de guerre des opérations nommées «liberté de navigation» en mer de Chine méridionale. De son côté la Chine a par exemple mené des exercices militaires aérien de « haute intensité » en réponse aux américains.

La mer de Chine méridionale est ainsi un espace stratégique d'une part grâce à son emplacement permettant le commerce à l'international et d'autre par grâce à ses ressources très convoités qui provoquent ainsi des tensions entre les pays d'Asie du Sud-Est mais aussi avec les États-Unis craignant un possible monopole de la Chine sur cette mer aux nombreux enjeux. Il s'agirait maintenant de voir comme la mer de Chine méridionale permet à la Chine de s'affirmer comme une puissance militaire et économique au niveau régional mais aussi mondial.

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 03-12-20 à 04:17

Aussi la fin de mon paragraphe sur la nouvelle route de la soie, non ?

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 03-12-20 à 04:53

Et devrais-je laisser cette partie :

Pour générer une ZEE autour d'une île, il faut en effet qu'elle ne soit pas recouverte à marée haute, qu'elle soit habitée et qu'elle possède une activité économique propre. Pour cela, les différents gouvernements font construire des pistes d'atterrissage. Mais la Chine a, depuis quelques années accéléré les constructions transformer ces récifs en îles habitées, constructions qu'un commandant américain a qualifiées de «Grande Muraille de sable».

Posté par
gbm Webmaster
re : La mer de Chine méridionale 03-12-20 à 08:34

Feinta, un moment il faut savoir un peu se débrouiller par soi-même . Je ne peux pas passer mon temps à relire maintes fois tes propositions.

Feinta @ 02-12-2020 à 20:45

D?accord merci ! Mais donc si je fais ça c?est correcte ? :
Alinea
Introduction
passer une ligne
Problématique
Passer une ligne
Plan
Passer 2 ligne
Partie I avec alinéa
Sous partie 1
Passer une ligne
Sous partie 2 passer une ligne
Passer 1 ligne
Transition
Passer une ligne
Partie 2
Sous partie 1
Passer une ligne
Sous partie 2
Passer 2 lignes
Conclusion avec alinéa

Oui !

OK pour le retrait de la partie en bleu dans la première composition.

Feinta @ 03-12-2020 à 04:17

Aussi la fin de mon paragraphe sur la nouvelle route de la soie, non ?


Je ne vois rien qui traite de la nouvelle route de la soie dans ton message du 03-12-20 à 00:46 ...

Feinta @ 03-12-2020 à 04:53

Et devrais-je laisser cette partie :

Pour générer une ZEE autour d'une île, il faut en effet qu'elle ne soit pas recouverte à marée haute, qu'elle soit habitée et qu'elle possède une activité économique propre. Pour cela, les différents gouvernements font construire des pistes d'atterrissage. Mais la Chine a, depuis quelques années accéléré les constructions transformer ces récifs en îles habitées, constructions qu'un commandant américain a qualifiées de «Grande Muraille de sable».

Franchement, il est trop tard pour se reposer des questions sur la première composition. On n'atteindra jamais la perfection, d'autant plus que pour les matières littéraires il y a toujours une part de subjectivité.

Pose le crayon et envoie ce qu'on a fait

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 03-12-20 à 12:37

D'accord merci...

Je vous remercie infiniment pour toute l'aide apporté jusqu'à aujourd'hui

Merci beaucoup !  

Posté par
gbm Webmaster
re : La mer de Chine méridionale 03-12-20 à 14:23

Je t'en prie !

J'espère que notre échange t'aura permis d'acquérir quelques méthodes pour analyser une problématique, faire un plan associé, etc.

Bonne récupération du covid, bonne fin de semaine et à une prochaine fois !

Posté par
Feinta
re : La mer de Chine méridionale 03-12-20 à 17:31

Oui merci beaucoup !

Merci et une bonne fin de semaine à vous aussi !

1 2 +




Mentions légales - Retrouvez cette page sur l'île de l'histoire géographie
© digiSchool 2021

Vous devez être membre accéder à ce service...

identifiez-vous :


Rester sur la page

Fiches en rapport

parmi 87 fiches d'histoire

Désolé, votre version d'Internet Explorer est plus que périmée ! Merci de le mettre à jour ou de télécharger Firefox ou Google Chrome pour utiliser le site. Votre ordinateur vous remerciera !