Fiche de histoire géographie
> >

La question des ressources alimentaires

Partager :

Introduction

La problématique abordée ici met particulièrement l'accent sur les contrastes opérant entre des pays et des régions en proie à de fortes difficultés alimentaires, et des pays et des régions côtoyant la surconsommation.

Nous déterminerons tout d'abord les principaux types de problèmes liés à la question des ressources alimentaires.

Ensuite nous inscrirons ceux-là dans l'enjeu mondial du développement durable, analysant ici les inégalités en matière de production et d'exploitation des ressources alimentaires.

Enfin, nous énoncerons les différentes solutions entreprises ou envisagées par les instances gouvernementales et internationales pour lutter contre la faim dans le monde, et assurer la pérennité des ressources.

I - Etat des lieux des problèmes nutritionnels dans le monde

1) La sous-nutrition

Ce problème concerne primordialement les pays sous-développés. La sous-nutrition, encore appelée la sous-alimentation, désigne des carences alimentaires relatives à un manque de nourriture. Plus que la qualité du régime alimentaire, c'est la quantité des produits qui le composent qui est ici soulignée.

C'est la question de la faim dans le monde qui est ici soulevée. Celle-ci conduit à de dramatiques effets tels qu'un amaigrissement effroyable, une croissance retardée, et surtout à la mort de l'individu.

2) La malnutrition

Les pays sous-développés sont soumis également aux problèmes de malnutrition. Celle-ci caractérise un déséquilibre des apports alimentaires. Les pays pauvre n'ayant pas abondance de bien, leur régime alimentaire est des plus sommaires. Ainsi, dans certains de ces pays les enfants se nourrissent quasiment exclusivement de céréales et de féculents.

Dans les pays riches on trouve des problèmes similaires dans certaines couches de la population. Les plus démunis n'accèdent pas là aussi toujours à un régime alimentaire suffisamment diversifié.

Mais la question de la malnutrition dans les pays les plus développés concernent avant tout la consommation excessive de nutriments. Repas trop riches, trop gras, trop sucrés ou trop salés. Ces différentes pratiques sont aussi les facteurs de nombreux troubles alimentaires et sanitaires.

Mais cet état des lieux est surtout l'occasion de prolonger notre parcours pour aborder la question des inégalités dans le processus d'un développement durable des ressources alimentaires dans le monde. Ce questionnement fera l'objet de notre seconde partie.

II - Cerner le problème du développement durable des ressources alimentaires

1) L'autoconsommation

Nombre de pays en développement sont confrontés à l'urgence de pouvoir subvenir aux besoins alimentaires immédiats de leur population, et à la volonté de s'ouvrir aux marchés internationaux. Dans cette configuration, l'économie agroalimentaire procède de plusieurs paradoxes :

Ainsi, il y a une surexploitation des matières premières tournée vers l'international, et ce donc au détriment des enjeux environnementaux et de la préservation des sols et de la biodiversité notamment.

Et surtout ce pôle international contraste avec la situation des populations locales. L'ouverture au marché se fait également au détriment de couches de la société soumises alors aux problèmes de l'autoconsommation.

Au Brésil, par exemple, les sociétés paysannes ne travaillent pas toujours de manière coordonnées avec les milieux industriels. Tournés, par nécessité, vers les moyens de leur propre subsistance, ces sociétés paysannes finissent par vivre en marge de l'industrie brésilienne, et les inégalités continuent de proliférer.

2) La surconsommation

Dans les pays développés des contrastes subsistent aussi entre les différentes couches de la société, mais ceux-ci sont moins marqués.

Le problème primordial de ces sociétés réside alors dans la question de la surconsommation. Conduite par les exigences des consommateurs et des marchés boursiers, l'économie de ces pays se fait en partie à l'encontre là aussi des enjeux environnementaux, et des populations des pays pauvres. Outre des problèmes de santé, cette consommation excessive contribue au déséquilibre du partage des ressources alimentaires dans le monde.

III - Solutions à la durabilité des ressources alimentaires

1) Etudier des solutions véritablement viables

Il faut mettre en garde contre des solutions radicalement et uniquement écologiques. En effet, la sécurité alimentaire des pays sous-développés ou en développement ne peut être considéré comme secondaire au regard d'enjeux environnementaux. Le défrichement important d'espaces boisés ne doit, par exemple, pas occulter le fait que celui-ci sert prioritairement dans ces pays à générer des sols cultivables.

De même, les excès constatés sur le marché des ressources alimentaires engagées par les pays riches ne doivent pas remettre en question le principe même du marché. En effet, c'est ce principe économique même qui permet à ces pays de subvenir avantageusement aux besoins de ses populations.

2) Le commerce équitable

Le commerce équitable tend à tenir compte des différents volontés et nécessités des agents du marché des ressources alimentaires.

Bien que perfectible au regard de la situation encore inégalitaire entre pays du nord et pays du sud, le commerce équitable a permis d'ajuster les rétributions des petits producteurs des pays du sud. Luttant contre l'exploitation de ces derniers, le commerce équitable travaille à leur offrir une plus grosse marche de man?uvre et une plus grande autonomie financière.

Conclusion

La démarche entreprise ici s'appuyait sur les contrastes des pays du sud et des pays du nord en matière de gestion et d'accès aux ressources alimentaires. Mais loin d'en cultiver la dualité, il s'agissait de rendre compte de leur potentielle coordination. En définitive, il convient donc d'insister sur les efforts entrepris par les pays du sud pour s'inscrire dans un programme de développements durables ; et d'insister en retour sur les efforts entrepris par les pays du nord pour réguler leur surconsommation et ainsi participer à la pérennisation des initiatives prises par les pays du sud. Ce sont là les conditions sine qua non et corrélées d'un accès à un équilibre alimentaire mondial.
Publié le
ceci n'est qu'un extrait
Pour visualiser la totalité des cours vous devez vous inscrire / connecter (GRATUIT)
Inscription Gratuite se connecter


Mentions légales - Retrouvez cette page sur l'île de l'histoire géographie
© digiSchool 2019
24 requêtes   0.0303 sec.  

Vous devez être membre accéder à ce service...

Pas encore inscrit ?

1 compte par personne, multi-compte interdit !

Ou identifiez-vous :


Rester sur la page

Inscription gratuite

Fiches en rapport

parmi 87 fiches d'histoire

Désolé, votre version d'Internet Explorer est plus que périmée ! Merci de le mettre à jour ou de télécharger Firefox ou Google Chrome pour utiliser le site. Votre ordinateur vous remerciera !