Fiche de histoire géographie
> >

Regards sur l'afrique

Partager :

Introduction



Cette thématique se propose d'étudier une période de l'histoire de l'Afrique Subsaharienne qui corresponde approximativement à l'époque du Moyen Âge européen, conformément au programme officiel du ministère de l'éducation nationale.

A cet effet, seront abordées les civilisations de quatre des principaux empires africains de cette période, à savoir l'empire du Ghana, l'empire du Mali, l'empire Songhaï, et l'empire du Monomotapa.

Dans un second temps, nous évoquerons l'un des événements les plus dramatiques de cette période de l'Afrique Subsaharienne : les traites négrières.

I - Les empires africains

1) L'empire du Ghana (VIIIème - XIIème siècle) ; l'empire du Mali (XIIIème - XIVème siècle) ; L'empire Songhaï (XIIème - XVIème siècle)

Si nous traitons conjointement de ces trois empires c'est en raison de leurs rapprochements géographiques et chronologiques. Ainsi de l'empire du Ghana à celui du Songhaï on opère une sorte de translation d'ouest en est qui va des abords du fleuve Sénégal aux régions bordant le sud du fleuve Niger. Dans le même ordre d'idées, l'empire du Songhaï est en fait issu d'une émancipation d'un territoire de l'empire du Mali qui finira par le péricliter.

Dans l'histoire de ces trois empires, des permanences sont visibles. A ce titre, on parle de « l'Age d'or » de l'empire impérial subsaharien.

Les empereurs du Ghana, de Songhaï et du Mali détenaient tous les pouvoirs et pour organiser leurs vastes empires déléguaient certaines charges à des gouverneurs et des chefs locaux.

L'armée tenait une place de première importance. Les souverains s'appuyaient sur leurs armées, aussi bien pour conquérir de nouveaux territoires que pour assurer l'ordre et la paix au sein de leur territoire déjà conquis.

Ces empires étaient par ailleurs très riches. Ces richesses provenaient du tribut (impôt) et des taxes qui pesaient sur les populations, de l'exploitation d'esclaves et du commerce.

Le commerce reposait notamment sur le sel et l'or que l'on trouvait en grande quantité. Pour acheminer les produits, les caravanes parcouraient de grandes distances jusqu'aux côtes notamment, et en mer les caravelles se dirigeaient vers le reste du monde.

2) L'empire du Monomotapa (XVème - XVIème siècle)

Cet empire se situe lui au sud-est du continent africain. Son histoire trouve sa genèse dans les conquêtes successives de tout le territoire de la région du Zambèze par les chefs Nzatsimba puis Matope, et leurs successeurs.
Cet empire va lui aussi connaître la prospérité par l'ampleur de son commerce d'or avec les indiens, puis avec les arabes, et enfin, à l'orée du XVIème siècle, avec les européens.

L'empire du Monomotapa va voir son hégémonie peu à peu déclinée lors des premières incursions portugaises dans la région. Mais plus que les velléités coloniales des portugais c'est par le fait de dissensions internes et d'un épuisement des ressources en or, que l'empire va être conduit à sa perte.

L'équilibre précaire de l'empire, que le nouveau commerce des esclaves ne suffit pas à maintenir, favorisera alors la prise de pouvoirs des Etats arabes de la région puis donc de l'empire colonial portugais.

II - Les traites négrières

1) Les traites intra-africaines et orientales

La pratique de la traite négrière est d'abord le fait des empires Africains que nous venons d'évoquer. Ceux-ci réduisent à l'esclavage certaines populations des territoires conquis afin de les asservir à la rentabilité de la culture des champs.

Une autre dimension de la traite négrière prend pour cadre les échanges commerciaux avec les civilisations arabes. Ainsi les peuples et les populations assujettis au pouvoir central des empires subsaharien constituent une marchandise au même titre que l'or ou le sel.

2) La traite occidentale

La traite négrière engagée par les occidentaux rentre elle aussi en partie dans le cadre des échanges commerciaux établis par les empires subsahariens. Ce sur quoi est ici mis l'accent c'est que la traite occidentale a aussi été le fait de contributions des empires et chefs africains. Encore une fois, il convient de préciser que pour ces empires les esclaves des populations soumises ne constituaient aucunement des membres à part entière de leur communauté.

Toutefois la traite occidentale va progressivement s'accompagner d'exactions faites dans une perspective autre que ces échanges commerciaux, et va conduire, dans le contexte de la colonisation, à la dissolution de nombre d'empires africains.

Conclusion


L'histoire des empires de l'Afrique subsaharienne doit être mise en perspective des grands courants d'échanges commerciaux qui s'opérèrent avec les civilisations arabes et européennes notamment.

Cet aspect de l'organisation des empires africains donne ainsi un aperçu de l'envergure internationale de ses empires ; mais aussi, à travers le mouvement de la traite négrière, un éclairage sur un pan obscur de cette période historique. Enfin, cette approche permet de porter un regard nouveau sur l'Afrique de cette époque, jusqu'ici vu uniquement dans des considérations annexes du Moyen Âge européen et de ses conquêtes du monde.
Publié le
ceci n'est qu'un extrait
Pour visualiser la totalité des cours vous devez vous inscrire / connecter (GRATUIT)
Inscription Gratuite se connecter


Mentions légales - Retrouvez cette page sur l'île de l'histoire géographie
© digiSchool 2020
24 requêtes   0.0338 sec.  

Vous devez être membre accéder à ce service...

Pas encore inscrit ?

1 compte par personne, multi-compte interdit !

Ou identifiez-vous :


Rester sur la page

Inscription gratuite

Fiches en rapport

parmi 87 fiches d'histoire

Désolé, votre version d'Internet Explorer est plus que périmée ! Merci de le mettre à jour ou de télécharger Firefox ou Google Chrome pour utiliser le site. Votre ordinateur vous remerciera !