Niveau troisième
Partager :

histoire

Posté par
labatata
11-06-17 à 18:51

Dans quelles conditions la défaite française de 1940 se déroule-t-elle ?

J'ai trouvé sa mais e ne suis pas sur :

Le 1er septembre 1939, l'Allemagne nazie envahit la Pologne, alliée de la France et de l'Angleterre qui déclarent aussitôt la guerre à Hitler. La Seconde Guerre mondiale commence en Europe.

La France déclare la guerre à l'Allemagne sans grand enthousiasme et adopte une stratégie essentiellement défensive, quitte à abandonner son allié polonais sous la menace de la Wehrmacht et de l'Armée rouge. Dès la déclaration de guerre, le gouvernement masse donc ses armées le long des frontières du Nord afin de parer à toute tentative d'invasion par la Belgique. Parallèlement, il renforce les défenses de la Ligne Maginot dont la construction a été entreprise au cours des années 1930. Mais de septembre 1939 à avril 1940 aucun combat n'est mené sur le front Ouest : c'est ce qu'on a appelé la "drôle de guerre". Elle dure jusqu'au déclenchement de la campagne de France le 10 mai 1940.
Hitler déjoue les prévisions de l'état-major français en lançant ses divisions dans les Ardennes réputées infranchissables, et donc non protégées par les Français. La percée de Sedan surprend le commandement qui finit par être rapidement dépassé : les armées franco-britanniques sont encerclées et poussées vers le Nord où elles sont écrasées lors de la bataille finale de Dunkerque en juin 1940. Les Britanniques évacuent précipitamment, laissant derrière eux l'essentiel de leur matériel de guerre et l'immense majorité des soldats français qui sont alors faits prisonniers. C'est une débâcle et un traumatisme d'autant plus important que depuis 1919, l'armée française était réputée la meilleure du monde.
Parallèlement à l'avancée des troupes allemandes, les civils du Nord et de l'Est de la France évacuent dans la précipitation et le désarroi : c'est "l'exode". Tous ces réfugiés fuient la violence des combats et l'avancée des troupes allemandes. Les routes sont encombrées de voitures et de charrettes surchargées, de piétons désemparés.Très rapidement, le gouvernement Reynaud comprend que la bataille de France est perdue, que Paris est menacée et que des décisions rapides s'imposent. Deux tendances s'opposent au sein du gouvernement : d'une part Reynaud et une partie de ses ministres souhaitent continuer le combat, quitte à installer le gouvernement en Afrique du Nord et à abandonner, provisoirement la métropole aux Allemands. Cela permettrait de se réorganiser et de se coordonner avec l'allié britannique à qui la France a promis de ne pas signer de paix séparée avec l'ennemi. D'autre part, Pétain et ses soutiens estiment que la France est vaincue et qu'elle doit donc cesser le combat afin de se reconstruire dans la paix et en bonne intelligence avec le vainqueur. Reynaud est mis en minorité et démissionne le 16 juin 1940.
Le président Albert Lebrun charge donc Philippe Pétain de former un nouveau gouvernement qui, dès le 17 juin, s'infome des conditions d'un éventuel armistice qui est finalement signé le 22 juin dans la clairière de Rethondes, dans le wagon où avait été signé l'armistice du 11 novembre 1918. Les clauses de l'armistice sont très dures pour la France : une bonne partie du territoire est occupée, une autre est rattachée au Reich ou au gouvernement militaire de Bruxelles ; seul un large quart Sud-Est reste sous l'autorité du gouvernement français, qui s'installe à Vichy.
Seuls quelques hommes considèrent que la France doit poursuivre le combat : De Gaulle est de ceux-là et lance, le 18 juin 1940, depuis Londres où il s'est replié, un appel au patriotisme et à la résistance.

Et je n'arrive pas à répondre à cette question : Après avoir montré que le régime de Vichy est un régime dictatorial, montrer qu'il s'engage dans la collaboration avec l'Allemagne nazie.

Posté par
labatata
re : histoire 11-06-17 à 18:53

Bonjour, j'ai besoin d'aide pour mon exercice vous pouvez m'aidez svp .

Dans quelles conditions la défaite française de 1940 se déroule-t-elle ?

J'ai trouvé sa mais e ne suis pas sur :

Le 1er septembre 1939, l'Allemagne nazie envahit la Pologne, alliée de la France et de l'Angleterre qui déclarent aussitôt la guerre à Hitler. La Seconde Guerre mondiale commence en Europe.

La France déclare la guerre à l'Allemagne sans grand enthousiasme et adopte une stratégie essentiellement défensive, quitte à abandonner son allié polonais sous la menace de la Wehrmacht et de l'Armée rouge. Dès la déclaration de guerre, le gouvernement masse donc ses armées le long des frontières du Nord afin de parer à toute tentative d'invasion par la Belgique. Parallèlement, il renforce les défenses de la Ligne Maginot dont la construction a été entreprise au cours des années 1930. Mais de septembre 1939 à avril 1940 aucun combat n'est mené sur le front Ouest : c'est ce qu'on a appelé la "drôle de guerre". Elle dure jusqu'au déclenchement de la campagne de France le 10 mai 1940.
Hitler déjoue les prévisions de l'état-major français en lançant ses divisions dans les Ardennes réputées infranchissables, et donc non protégées par les Français. La percée de Sedan surprend le commandement qui finit par être rapidement dépassé : les armées franco-britanniques sont encerclées et poussées vers le Nord où elles sont écrasées lors de la bataille finale de Dunkerque en juin 1940. Les Britanniques évacuent précipitamment, laissant derrière eux l'essentiel de leur matériel de guerre et l'immense majorité des soldats français qui sont alors faits prisonniers. C'est une débâcle et un traumatisme d'autant plus important que depuis 1919, l'armée française était réputée la meilleure du monde.
Parallèlement à l'avancée des troupes allemandes, les civils du Nord et de l'Est de la France évacuent dans la précipitation et le désarroi : c'est "l'exode". Tous ces réfugiés fuient la violence des combats et l'avancée des troupes allemandes. Les routes sont encombrées de voitures et de charrettes surchargées, de piétons désemparés.Très rapidement, le gouvernement Reynaud comprend que la bataille de France est perdue, que Paris est menacée et que des décisions rapides s'imposent. Deux tendances s'opposent au sein du gouvernement : d'une part Reynaud et une partie de ses ministres souhaitent continuer le combat, quitte à installer le gouvernement en Afrique du Nord et à abandonner, provisoirement la métropole aux Allemands. Cela permettrait de se réorganiser et de se coordonner avec l'allié britannique à qui la France a promis de ne pas signer de paix séparée avec l'ennemi. D'autre part, Pétain et ses soutiens estiment que la France est vaincue et qu'elle doit donc cesser le combat afin de se reconstruire dans la paix et en bonne intelligence avec le vainqueur. Reynaud est mis en minorité et démissionne le 16 juin 1940.
Le président Albert Lebrun charge donc Philippe Pétain de former un nouveau gouvernement qui, dès le 17 juin, s'infome des conditions d'un éventuel armistice qui est finalement signé le 22 juin dans la clairière de Rethondes, dans le wagon où avait été signé l'armistice du 11 novembre 1918. Les clauses de l'armistice sont très dures pour la France : une bonne partie du territoire est occupée, une autre est rattachée au Reich ou au gouvernement militaire de Bruxelles ; seul un large quart Sud-Est reste sous l'autorité du gouvernement français, qui s'installe à Vichy.
Seuls quelques hommes considèrent que la France doit poursuivre le combat : De Gaulle est de ceux-là et lance, le 18 juin 1940, depuis Londres où il s'est replié, un appel au patriotisme et à la résistance.

Et je n'arrive pas à répondre à cette question : Après avoir montré que le régime de Vichy est un régime dictatorial, montrer qu'il s'engage dans la collaboration avec l'Allemagne nazie.

Merci d'avance à ce qui m'aideront

Posté par
gbm Webmaster
re : histoire 08-10-17 à 12:24

Bonjour,

Pour les suivants :

Citation :
Le 1er septembre 1939, l'Allemagne nazie envahit la Pologne, alliée de la France et de l'Angleterre qui déclarent aussitôt la guerre à Hitler. La Seconde Guerre mondiale commence en Europe => OK.

La France déclare la guerre à l'Allemagne sans grand enthousiasme et adopte une stratégie essentiellement défensive, quitte à abandonner son allié polonais sous la menace de la Wehrmacht et de l'Armée rouge.
Ce serait intéressant de détailler cette stratégie défensive :
* la France a payé un lourd tribut pendant la première guerre mondiale, elle en sort exsangue ;
* L'opinion publique est profondément pacifiste, ce qui explique notamment pourquoi dans l'entre-deux-guerres la France et l'Angleterre protestent mollement lorsque l'Allemagne remilitarise la Ruhr, annexe l'Autriche ou acceptent les accords de Munich pour mettre un terme à la crise des Sudètes ;
* La classe dirigeante en France préfèrerait combattre le communisme et non la montée des nationalismes ...


Dès la déclaration de guerre, le gouvernement masse donc ses armées le long des frontières du Nord afin de parer à toute tentative d'invasion par la Belgique. Parallèlement, il renforce les défenses de la Ligne Maginot dont la construction a été entreprise au cours des années 1930. Mais de septembre 1939 à avril 1940 aucun combat n'est mené sur le front Ouest : c'est ce qu'on a appelé la "drôle de guerre". Elle dure jusqu'au déclenchement de la campagne de France le 10 mai 1940.
C'est un peu plus contrasté : les troupes françaises font une offensive sur le territoire allemand, sans rencontrer de résistance, avant de faire marche arrière :

Hitler déjoue les prévisions de l'état-major français en lançant ses divisions dans les Ardennes réputées infranchissables, et donc non protégées par les Français. La percée de Sedan surprend le commandement qui finit par être rapidement dépassé : les armées franco-britanniques sont encerclées et poussées vers le Nord où elles sont écrasées lors de la bataille finale de Dunkerque en juin 1940. Les Britanniques évacuent précipitamment, laissant derrière eux l'essentiel de leur matériel de guerre et l'immense majorité des soldats français qui sont alors faits prisonniers. C'est une débâcle et un traumatisme d'autant plus important que depuis 1919, l'armée française était réputée la meilleure du monde => ok pour le résumé

Parallèlement à l'avancée des troupes allemandes, les civils du Nord et de l'Est de la France évacuent dans la précipitation et le désarroi : c'est "l'exode". Tous ces réfugiés fuient la violence des combats et l'avancée des troupes allemandes. Les routes sont encombrées de voitures et de charrettes surchargées, de piétons désemparés.Très rapidement, le gouvernement Reynaud comprend que la bataille de France est perdue, que Paris est menacée et que des décisions rapides s'imposent. Deux tendances s'opposent au sein du gouvernement : d'une part Reynaud et une partie de ses ministres (dont de Gaulle !) souhaitent continuer le combat, quitte à installer le gouvernement en Afrique du Nord et à abandonner, provisoirement la métropole aux Allemands. Cela permettrait de se réorganiser et de se coordonner avec l'allié britannique à qui la France a promis de ne pas signer de paix séparée avec l'ennemi. D'autre part, Pétain et ses soutiens estiment que la France est vaincue et qu'elle doit donc cesser le combat afin de se reconstruire dans la paix et en bonne intelligence avec le vainqueur. Reynaud est mis en minorité et démissionne le 16 juin 1940.
Le président Albert Lebrun charge donc Philippe Pétain de former un nouveau gouvernement qui, dès le 17 juin, s'infome des conditions d'un éventuel armistice qui est finalement signé le 22 juin dans la clairière de Rethondes, dans le wagon où avait été signé l'armistice du 11 novembre 1918. Les clauses de l'armistice sont très dures pour la France : une bonne partie du territoire est occupée, une autre est rattachée au Reich ou au gouvernement militaire de Bruxelles ; seul un large quart Sud-Est reste sous l'autorité du gouvernement français, qui s'installe à Vichy.
Seuls quelques hommes considèrent que la France doit poursuivre le combat : De Gaulle est de ceux-là et lance, le 18 juin 1940, depuis Londres où il s'est replié, un appel au patriotisme et à la résistance.


Posté par
Historique
re : histoire 24-11-19 à 18:02

La bataille a commencé le 10 mai 1940, mettant fin à la fausse guerre qui a suivi l' invasion de la Pologne en septembre 1939 et la déclaration de guerre de l'Allemagne et de la France. campagne allemande a selon Mranlin de base: processus jaune ( en allemand automne Gelb) , qui a commencé avec une première attaque lancée par les troupes allemandes sur les Pays - Bas, la Belgique et le Luxembourg, les Alliés ont répondu que là où ils se déplacent les forces d' élite du Nord vers la Belgique pour faire face à l' invasion allemande en conformité avec pré - un plan préparé rapidement, mais les Allemands Ceux qui ont réussi à attirer les alliés vers le nord les ont surpris en attaquant à travers la forêt des ArdenElite leurs forces blindées qui était l'attaque principale dans le plan allemand. L'attaque des Arden, que le Premier ministre britannique Winston Churchill a qualifiée de "faucille", a séparé les principales forces alliées du reste des troupes et a coupé toutes les lignes de communication et d'approvisionnement, les isolant finalement et les encerclant. Assiégés et soumis à la pression des forces allemandes rapides et hautement organisées, ils ont commencé à se replier vers la mer pour se rendre à la ville de Dunkerque, où le blocus avait été maintenu. Le gouvernement britannique s'est empressé d'évacuer ses forces assiégées avec quelques équipes françaises participant à l' opération Dynamo .

Immédiatement après le retrait des troupes britanniques, les Allemands ont commencé le 5 Juin la mise en œuvre de la deuxième étape: le processus de rouge ( en allemand automne Rot). Les forces françaises épuisées ont montré une résistance initiale, mais la supériorité aérienne allemande et la vitesse du mouvement blindé ont progressivement écrasé les vestiges des troupes françaises. Les troupes allemandes empruntèrent la ligne Maginot et commencèrent à se précipiter sur le territoire français. Elles arrivèrent le 14 juin à Paris, ville déclarée par le gouvernement français. La chute de Paris est le dernier état de confusion et de chaos parmi le gouvernement français, qui a fui nombre de ses membres et mis fin à la résistance militaire française. En Juin 18 , il a rencontré des dirigeants allemands avec des responsables français qui avaient espéré tenir une trêve avec l' Allemagne, et a été parmi les leaders du maréchal Philippe Pétain Il a assumé la présidence de la France et était partisan d'une trêve avec l'Allemagne.

Le 22 juin, une trêve a été signée entre la France et l'Allemagne, entraînant la division de la France, où l'Allemagne occupait les parties nord et ouest, tandis que l'Italie occupait une petite partie au sud-est. La partie restante s'appelle la zone libre et est sous le contrôle du gouvernement nouvellement formé de Vichy par Philippe Petan.

La France est restée sous le régime nazi jusqu'en 1944, année de sa libération par les forces alliées après le débarquement en Normandie .



Mentions légales - Retrouvez cette page sur l'île de l'histoire géographie
© digiSchool 2021

Vous devez être membre accéder à ce service...

identifiez-vous :


Rester sur la page

Fiches en rapport

parmi 87 fiches d'histoire

Désolé, votre version d'Internet Explorer est plus que périmée ! Merci de le mettre à jour ou de télécharger Firefox ou Google Chrome pour utiliser le site. Votre ordinateur vous remerciera !